IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


  En réponse à Devenir Plombier, Quel Salaire ?
Saisissez un nom ou un pseudo
Code de confirmation

Merci de saisir le code des 6 caractères affiché dans l'image. Si vous ne pouvez pas lire ce code, cliquez sur l'image pour en générer une nouvelle.
Chargement de l'image
 

Les options du message
 Activer les émoticônes
Les icônes de message
                                
                                
  [ aucun ]
 


Les 10 derniers messages [ordre inverse]
sinclair Ecrit 29/09/2015 - 15:24
  Petite question : que choisir ? CAP installateur sanitaire ou CAP installateur thermique ?

Je me dis que le deuxième est surement plus porteur et qu'on peut toujours faire de la plomberie avec. Me trompe-je ?

Merci d'avance
Jazz Albart Ecrit 16/10/2012 - 12:14
  Lorsque vous essayez de choisir une nouvelle carrière il y a quelques facteurs qui doivent être pris en considération, dont la première est de savoir combien d'argent vous allez faire. Bien qu'il soit impossible de vous dire exactement combien un salaire plombier sera, mais il serait basé sur votre expérience de travail.
Invité Ecrit 12/10/2012 - 22:07
  Bonjour, je suis enseignant en Bac pro TISEC (technique des installation,s énergétique et climatique). Je suis moi même passé par un cap, bac et bts. Dans l'éducation nationale depuis 1995 successivement dans des classes de cap is it bep tist, formateur greta, je peux vous dire qu'il y a du boulot actuellement dans la profession si l'on est sérieux et motivé (ça c'est le plus dur). Concernant les salaires, il ne faudra pas prétendre à des salaires mirobolants en sortant de formation. Par contre après 5 ans d'ancienneté si vous êtes pas trop mauvais, vous pourrez prétendre à 2000 euros net. Certains copains qui étaient avec moi en bts sont actuellement à 5000 euros net par mois après 15 ans d’ancienneté et une moyenne de 12H de taf par jour. Conclusion, si tu boss bien, le bouche à oreil sera bon et ton salaire aussi. Nous démarrons cette année une formation technicien en énergie renouvelable accessible apres un cap ou bep. A voir....
Invité gédé Ecrit 09/10/2012 - 18:49
 


Bonjour, avec cette garantie de revenir dans votre job précédent et ne pas craindre de diviser par 2 ou 3 votre revenu actuel on ne peut que vous inciter à sauter le pas, d'autant que vous semblez bien déterminer à le faire, c'est la seule garantie de ne pas le regretter plus tard, l'expérience personnelle est la seule valable.

A+...........gédé
jeannot29 Ecrit 08/10/2012 - 21:26
 
CITATION(jeannot29 @ 08/10/2012 - 22:07) *
Bonsoir , j'étais dans la

Bonsoir , il est difficile de se mettre à ta place ; si tu ne vis pas seul est-ce que ton entourage est prêt à suivre et éventuellement faire des sacrifices dus à la perte de revenus qui va certainement y avoir ? C'est quoi le minimum pour bien vivre ?
J'ai fait le saut il y a 8 ans (j'avais 50 ans à l'époque ) mon épouse était d'accord , je n'avais aucun prêt en cours , et avais préparé financièrement ce changement ; je souhaitais faire du multi-services en second oeuvre , pour cela il a fallu que j'obtienne un diplome de niveau 5 , cad CAP , et j'ai eu la chance de pouvoir suivre une formation AEB (agent d'entretien du bâtiment) à l'AFPA avec des formateurs de bon niveau , cette formation m'a permis de consolider mes connaissances et expériences antérieures et d'avoir une approche plus professionnelle; suite à cette formation je me suis installé , et depuis travaille uniquement par bouche à oreille . Si tu aimes la diversité dans le travail , je ne peux que te conseiller cette voie.
Cordialement
jeannot29 Ecrit 08/10/2012 - 21:07
 
CITATION(tutut @ 08/10/2012 - 19:06) *
Bonjour à tous,
Je vois que je ne suis pas le seul à vouloir changer de métier... J'ai 32 ans, je suis actuellement ingénieur dans une grande société et je gagne un salaire qui en ferait rêver plus d'un (4500 euro/mois environ), des vacances, des RTT, etc. Le problème c'est que je m'ennuie à mourir dans mon boulot, je n'ai qu'une envie en arrivant le matin, c'est de repartir le soir et je me dit que je devrais changer de métier. Je m'aperçois que je ne suis pas fait pour travailler dans un bureau et faire un métier 100% intellectuel. Je suis plutôt manuel, j'ai grandi dans une ferme, je sais bricoler plein de choses, alors je réfléchis en ce moment à quelle reconvertion je pourrais faire.... et j'ai pensé à plombier, je ne m'y connais pas spécialement en plomberie mais il y a l'air d'y avoir du boulot, j'apprend vite quand ça me plait et je crois que j'aimerais bien ce métier. Evidemment, je sais que ça ne sera pas aussi "confortable" que mon bureau. Sur les forums je vois que beaucoup de plombiers sont débordés et qu'ils gagnent bien en étant à leur compte. Je ne cherche pas à gagner beaucoup d'argent, juste à gagner un minimum pour bien vivre et faire un métier que j'aime. J'aimerais préserver quand même mon samedi aprem et mon dimanche, vous pensez que c'est possible?
J'hésite à franchir le pas, mais il existe des accords dans mon entreprise pour ceux qui veulent créer leur entreprise : il y a un conseiller pour nous aider à monter notre projet, il y a qq aides et surtout, on peut revenir dans l'entreprise pendant 5 ans si ça ne marche pas ou si on veut revenir. Ca limite quand même beaucoup les risques, non ? Je suis courageux, et aime le travail manuel et intelligent (je ne crois pas que l'on peut gagner sa vis en étant plombier à son compte si on en a pas un minimum dans la cervelle!).
Que feriez-vous à ma place?

Bonsoir , j'étais dans la
tutut Ecrit 08/10/2012 - 18:06
  Bonjour à tous,
Je vois que je ne suis pas le seul à vouloir changer de métier... J'ai 32 ans, je suis actuellement ingénieur dans une grande société et je gagne un salaire qui en ferait rêver plus d'un (4500 euro/mois environ), des vacances, des RTT, etc. Le problème c'est que je m'ennuie à mourir dans mon boulot, je n'ai qu'une envie en arrivant le matin, c'est de repartir le soir et je me dit que je devrais changer de métier. Je m'aperçois que je ne suis pas fait pour travailler dans un bureau et faire un métier 100% intellectuel. Je suis plutôt manuel, j'ai grandi dans une ferme, je sais bricoler plein de choses, alors je réfléchis en ce moment à quelle reconvertion je pourrais faire.... et j'ai pensé à plombier, je ne m'y connais pas spécialement en plomberie mais il y a l'air d'y avoir du boulot, j'apprend vite quand ça me plait et je crois que j'aimerais bien ce métier. Evidemment, je sais que ça ne sera pas aussi "confortable" que mon bureau. Sur les forums je vois que beaucoup de plombiers sont débordés et qu'ils gagnent bien en étant à leur compte. Je ne cherche pas à gagner beaucoup d'argent, juste à gagner un minimum pour bien vivre et faire un métier que j'aime. J'aimerais préserver quand même mon samedi aprem et mon dimanche, vous pensez que c'est possible?
J'hésite à franchir le pas, mais il existe des accords dans mon entreprise pour ceux qui veulent créer leur entreprise : il y a un conseiller pour nous aider à monter notre projet, il y a qq aides et surtout, on peut revenir dans l'entreprise pendant 5 ans si ça ne marche pas ou si on veut revenir. Ca limite quand même beaucoup les risques, non ? Je suis courageux, et aime le travail manuel et intelligent (je ne crois pas que l'on peut gagner sa vis en étant plombier à son compte si on en a pas un minimum dans la cervelle!).
Que feriez-vous à ma place?
Nhood Ecrit 15/09/2012 - 09:18
 
CITATION(Invité Béatrice @ 17/02/2011 - 13:58) *
Bonjour,
Alors que la plupart des salaires plafonne à 1600 euros , il y a des gens qui se plaigne de gagner 2200 euros et qui risque leur situation pour devenir chômeur...
Y a vraiment un malaise..des gens qui sont jamais content de ce qu'il ont , c'e'st peut-être qu'ils ne savent pas gérer leurs biens......Comment font les autres qui doivent se dépatouiller avec le SMIG......
A++++++


@ Béatrice : Il y a surtout des gens qui se sont rendu compte qu'ils n'ont qu'une seule vie, et que passer la moitié de ta vie à faire quelque chose qui ne t'intéresse pas n'est pas un bon choix.
Je suis freelance depuis 7 ans, il y a des risques, des mois plus difficiles que d'autres, parfois quelques heures de vie de famille sacrifiées, mais tout ça au profit du fait que je vais au travail avec bonheur et que je fais tous les jours un travail qui me plaît et m'intéresse.

C'est parce que l'homme n'est pas fait pour se satisfaire de ce qu'il a qui fait qu'aujourd'hui tu as pu écrire avec un ordinateur sur ce forum !
milan50 Ecrit 24/07/2012 - 00:13
 
CITATION(Hamza @ 10/02/2012 - 11:36) *
C'est nul d’être plombier un métier de nul prenez exemple sur moi je suis Informaticien je construit des robots je voyage dans tous le monde entier pour faire par de mes découvertes je touche en moyenne 37 500€ par mois alors faut pas etre content de votre minis salaire




mdr!!! si il y avai pas de plombier MR ferai encore caca dans un trou au fond de son jardin, se laverait dans un seau devant sa porte, et dormirai avec deux couette un bonnet et des mouffles pour pas s enrhummer l'hiver!!! En tout cas je n aimerai pas etre dans un avion pendant un vol de 22heures a coté dans sent la sueur et l urine !!!!

Comme j ai dis un jour a un proff d histoire, c est plus facile de la raconter que de la faire!!!
milan50 Ecrit 24/07/2012 - 00:03
  bonsoir,

Bravo a vous tous, moi j'ai ete plombier chauffagiste a 16 ans jusqu'a mon age de 29 ans, je devai faire a cet epoque un gros 6000 FRANCS!!! mon patron c etai mis a nous louer a d autre boits, de la il m a loué a une boite pour le meme travail mais sous le regime de l industrie et non plus du btp, bein du coup suis passé tuyauteur, soit de 27 franc de panier + 200 frans de deplacement JOURS TRAVAILLE a 250 francs calendaire!!!! un salaire plus important, tout cela en 1989, j etait dans une boite ou nous etions 34 plombiers chauffagiste.
A cet epoque mon cousin a son compte a pris ses premieres vacances au bout de 17 ans avoir travaillé 7jours/7, dont le dimanche soit des comme qq dis des "extra" soit a faire ses devis et mettré!!!
Alors a l heure actuel si un artisan peux proffité de la vie et en meme temps gagnéé 4500 euros il faut foncé je crois, et je parle pas d artisans PER et basta, je parle d un artisan qui sait travaillé la ferraille, le cuivre, enfin un artisan, pas un "parait que ca gagne, je m'y met"!!!! ca m'est arrivé d etre contacté par des artisans en urgence pour aller rattraper des soudures en pleine terre qu il avaient bouinné!!!
Le seul regret que j ai maintenant c est d avoir quitter un metier qui me plaisai mais me faisait pas mal galere en tant que salarié. Combien ses hivers passés en plein courant d air en construction de HLM a distribuer les radiateurs, baignoires en fonte et tout le reste de la vaisselles dans tout les etages avant de se faire les percements de dalles et enfin retrouvé les tuyaux sous la neige avant d enfin allumer mon chalumeau!! halala!! que c etait beau cet epoque!!!

Bon courage a vous, mais attention au myte de l artisan qui passe 1 moi sur l ile de ré en ete et 1 moi l hiver a chamonix, certe ca dois exister, mais perso je n en vois pas beaucoup.
Voir le sujet complet (ouvre une nouvelle fenêtre)
RSS Version bas débit Nous sommes le : 21/10/2019 - 09:32