IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


 
Reply to this topicStart new topic
> Comment faire le calcul du volume d'un tonneau ?
Invité berrannice
* 09/01/2005 - 13:05
Message #1





Invités






bsr

quelqu'un peut-il m'aider ? je ne connais plus la formule permettant de calculer le volume d'un tonneau

merci
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Jipé 87
* 21/12/2004 - 23:26
Message #2


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 2 146
Inscrit: 30/11/2004
Membre No.: 30 702



Bonsoir,



Va voir sur ce lien:



lien : perso.wanadoo.fr/math.15873/VolTonn ...



Amicalement
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Jipé 87
* 21/12/2004 - 23:26
Message #3


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 2 146
Inscrit: 30/11/2004
Membre No.: 30 702



Encore moi,



Un autre lien:



lien : www.webmaths.com/rechercher/aires_v ...



@+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Divers
* 21/12/2004 - 23:26
Message #4


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 710
Inscrit: 09/04/2004
Membre No.: 20 803



Bsr,

Plus pragmatique et tout aussi rigoureux:

Relevez précisément votre compteur d'eau et remplissez le tonneau, vous aurez votre volume au centilitre près.


--------------------
Simplicité... efficacité.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Euréka
* 23/12/2004 - 00:10
Message #5





Invités






Genial, aussi bien que l'oeuf de Christophe Colomb!

Mais bon sang, pourquioi faire simple quand on peut faire complqué, c'est trop facile! Encore bravo à "DIVERS"
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Divers
* 23/12/2004 - 02:03
Message #6


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 710
Inscrit: 09/04/2004
Membre No.: 20 803



bonsoir Archimède, pardon Eurêka,

Vous pouvez vous moquer, mais c'est une méthode simple. C'est aussi valable pour de petits récipients aux formes tarabiscotées, sauf que là vous prenez un bol gradué qui se trouve dans chaque cuisine.

En chauffage central, à votre avis, comment calcule-t-on le volume d'eau qui circule à l'intérieure de l'installation? Le compteur d'eau simplement.

Spécial Eurêka: Comment obtenez-vous le volume d'une pierre quelconque? Si vous ne savez pas téléphonez à Archimède...

Bonne soirée et bonnes fêtes.

@+.


--------------------
Simplicité... efficacité.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité eureka
* 24/12/2004 - 00:28
Message #7





Invités






Bonsoir divers

Il n'était pas dans mon intention de me moquer, au contraire; j'ai dû mal formuler ma réponse, le message etait sincère.

Pour le volume d'une pierre quelconque, il suffit d'avoir un recipient que l'on remplit d'eau -reperer le niveau avec un trait sur la parois.



Peser l'ensemble pierre +recipient plein d'eau soit P1

Charger dans ce récipient la pierre , le niveau d'eau augmente, réajuster au niveau repéré et peser de nouveau soit P2

La différence (P1-P2) correspond à la poussée d'Archimède (egale au volume de la pierre exprimé en grammes d'eau ou en ml (on admet que l'eau à pour densité1.0).

C'est la technique utilisée en laboratoire pour déterminer la densité des solides (picnomètre).

Le camarade Archimède, qui avait des principes, nous aurait résumé:

"Tout corps plongé dans un fluide subit une poussée verticale dirigée de bas en haut égale au volume du fluide déplacé".

Si on a pesé la pierre separement, on aura la densité (Dté=Poids/volume.)

Bien cordialement

Je vous souhaite de tres bonnes fêtes de fin d'années.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Divers
* 24/12/2004 - 00:57
Message #8


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 710
Inscrit: 09/04/2004
Membre No.: 20 803



Bonsoir Eurêka,

J'avais mal compris, je vous remercie de votre gentillesse.

Pour la pierre encore + simple, peut-être pas d'une précision rigoureuse.

Prenez un récipient A et un récip. B (A + petit que cool.gif. Le A, dans le B. Remplissez à ras le A, plongez délicatement le caillou, l'eau déborde dans le B, récupérez l'eau dans le bol gradué et vous avez votre volume.

Amicalement.

Bon Noël.


--------------------
Simplicité... efficacité.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité eureka
* 24/12/2004 - 13:43
Message #9





Invités






bonjour divers,

un p'tit problème à résoudre par un calcul tres simple:

Soit une solution de sel à 40 g/l et une autre solution de sel à 90 g/l.

En mélangeant ces 2 solutions, je veux obtenir une solution à 50 g/l.

Combien de chaque solution faudra t-il mélanger à l'autre pour obtenir cette concentation?

Il s'agit d'une methode simple ne faisant pas appel aux maths!

@+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité JMC
* 24/12/2004 - 17:04
Message #10





Invités






en mélangeant 4 litres de solution à 40g/l et 1 litre de sol à 90 g/l

on obtient 5 litres contenant 250 g de sel et donc une sol à 50g/l



j'ai bon???
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité grizzli
* 26/12/2004 - 11:43
Message #11





Invités






Bonjour,



Question formules mathématiques il en existe plusieurs plus ou moins approximatives:

La formule anglaise d'Ougtred: V=PI*h/12(2D²+d²) avec D et d respectivement le plus grand et le plus petit diamètre et h la hauteur.



La formule de Dèz (France): v= PI*h((5D+3d)/16)²



une formule la plus approchée: V=1,0453h(0,4D²+0,2Dd+0,15d²)



une petite dernière: la formule des octrois :v=0,525l² avec l = diagonale qui rejoint le bord du plus petit diamètre au bord diametralement opposé du plus grand.





Bon courage ;-)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Objection!
* 26/12/2004 - 15:44
Message #12





Invités






bonjour,



pour le coup de la pierre trempée dans l'eau le principe d'archimede ne peut s'appliquer.



en effet ce principe n'est valable que pour les objets qui flottent!



et point n'est besoin de faire déborder et récupérer l'eau ni de faire un complément d'eau.

Il suffit de mettre le récipient contenant suffisament d'eau sur une balance et d'y plonger totalement l'objet a mesurer (sans débordement) en le laissant suspendu a un fil (ne doit pas trocher les bords le supplément de poids est le volume de la chose.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité eureka
* 27/12/2004 - 00:11
Message #13





Invités






bonsoir objection!

Pas d'accord avec vous.

Le principe d'archimede s'applique aux corps IMMERGES dans un fluide (eau)! La poussée correspond au poids du volume du fluide déplacé (donc immergé), dans le cas de l'eau ,masse spécifique= 1.0, le poids= le volume)



On peux définir la poussée par la formule :

Poussée Archi (dans l'eau) = Poids réel - poids apparent.



Dans le cas de l'eau et uniquement de l'eau)(masse spécifique =1.0)

Si poids apparent (ou si la masse specifique >1.0) le corps coule !

Si " " ( " " " <1.0) le corps flotte en surface!

Si " " ( " " " =1.0) le corps flotte entre 2 eaux



C'est le princiope de fonctionnement des sous marins (systeme du balastage)

Merci de votre participation et à bientot. Bien cordialement
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Mimile 88
* 27/12/2004 - 00:28
Message #14





Invités






Eureka, la différence, c'est que le sous-marin est entre 2 eaux. Le caillou va au fond et il déplace son volume d'eau, pas plus car il est au fond. Cherche l'erreur!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité euréka
* 27/12/2004 - 10:08
Message #15





Invités






Bonjour mimile 88

Y'a pas d'erreur! Dans les 2 cas, la poussée d'Archi est la meme, elle correspond

au poids d'eau (exprimé en grammes)

déplacé c'est à dire dans ce cas au volume du caillou (exp. en ml).

Le caillou posé sur le fond exerce sur celui ci une poussée égale à son "poids apparent - la poussée d'Archi", celle ci étant inférieure au poids apparent le caillou coule; le fait qu'il soit bloqué sur le fond ne change rien au rapport des forces!

Merci de votre réponse et bonne journée, moi je retourne dans ma baignoire !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité objection
* 27/12/2004 - 11:08
Message #16





Invités






Bonjour,



quand votre sous marin est entre 2 eaux sa densité est égale a celle de l'eau et il reste entre 2 eaux parce que justement a ce moment il ne reçoit plus de poussée (c'est comme si il faisait partie intégrante de l'eau).



quand on fait la mesure comme je l'ai dit (sans toucher les bords (ni le fond bien sur))

on augmente le volume d'eau et le poids d'autant comme si c'était de l'eau.

par contre si votre objet est au fond c'est sa masse qui pese sur la balance!

(faites l'essai vous verrez)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité grizzli
* 01/01/2005 - 14:19
Message #17





Invités






j'ai un peu de mal à suivre votre raisonnement (objection) vous dites "il ne reçoit plus de poussée" je traduirais plutôt par les poussées s'équilibrent car dans le cas contraire les sous marins pourraient descendrent à n'importe quelle profondeur. Si ce même sous marin est posé au fond c'est bien parceque le fond le retient sinon il continurait à couler . En résumé: si la masse du sous marin est égale à la masse du volume d'eau déplacé il est en équilibre il ne monte pas il ne descend pas non plus. Si l'on agit sur les balasts pour modifier cette masse il monte ou il coule. CQFD

C'est bien le principe d'Archimède.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité objection
* 01/01/2005 - 20:28
Message #18





Invités






Bonjour grizzly et meilleurs voeux



et non, un sous marin comme je l'ai dit ne joue sur ses ballasts que pour s'équilibrer et c'est justement son point fort pour monter et descendre et se stabiliser en toutes directions il utilise alors ses ailerons et de petits moteurs qui n'ont plus besoin de grande puissance.



en fait c'est bien plus compliqué que l'on ne peut le penser:



Si le poids du sous-marin devenait plus élevé que la poussée qu'il reçoit, il coulerait au fond de la mer et ne pourrait plus remonter (c'est pourquoi dès la conception du sous-marin il faut étudier avec précision son poids pour définir le volume des ballasts et éviter ainsi que le sous-marin ne sombre). Or, le volume des ballasts, arrêté à la construction, est constant. Il faut donc régler le poids du sous-marin lui même en fonction des ballasts pour que l'on puisse toujours obtenir l'égalité Poids=Poussée. Cette opération appelée "la pesée", est réalisée lors des premiers essais à la mer. Mais il ne suffit pas que le sous-marin soit en équilibre statique. Il faut aussi qu'il puisse naviguer droit et qu'il puisse rester dans cette position.



Trois données entrent alors en jeu :



L'assiette d'un sous-marin définit son inclinaison longitudinale. C'est l'angle alpha que fait le fond du sous-marin avec l'horizontale. Elle dépend de la position du centre de gravité c'est à dire de la répartition des poids dans la coque, par rapport au centre de poussée.

Si le sous-marin est trop chargé à l'arrière, il s'incline, l'angle alpha est positif l'assiette est positive. Inversement s'il est trop chargé à l'avant, l'assiette est négative. Si alpha est nul, le bâtiment est horizontal. Il est en assiette zéro.



La gîte d'un sous-marin définit son inclinaison transversale. C'est l'angle que fait l'axe longitudinal du plan transversal avec la verticale.

Si le sous-marin est trop chargé à bâbord, il s'incline vers la gauche on dit qu'il y a de la gîte sur babord. De même s'il est trop chargé à tribord, il y a de la gîte sur tribord.



La stabilité d'un sous-marin est la qualité qu'il possède dc revenir en assiette zéro (position 1' horizontale) et sans gîte, lorsqu'il est écarté de cette position pour une raison quelconque: houle, mouvement de poids à l'intérieur du sous-marin, etc... Pour une meilleure stabilité, il faut abaisser au maximum le centre de gravité et pour cela, il importe de placer les installations les plus lourdes dans les fonds du sous-marin. Ainsi, lorsqu'il navigue, le sous-marin subit constamment des variations de poids, dues notamment à la consommations dc vivres dc carburants (variations en -), ou à des entrées accidentelles d'eau de mer ( variations en +). Il subit aussi des variations de centre de gravité, par exemple si tout l'équipage se déplace en même temps vers l'avant du bateau pour une séance de cinéma On doit donc en permanence effectuer la 'pesée du sous-marin" c'est à dire l'ensemble des opérations qui concourent à rétablir l'égalité Poids=Poussée, pour faire naviguer le bâtiment en plongée en assiette zéro et sans gîte. Pour cela il dispose dc caisses à eau spécifiques (régleurs, compensateur, caisses d'assiette).
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité objection
* 01/01/2005 - 21:57
Message #19





Invités






rebonjour



ah je lis "je traduirais plutôt par les poussées s'équilibrent car dans le cas contraire les sous marins pourraient descendrent à n'importe quelle profondeur"



là vous confondez poussée d'archimede et pression de la colonne d'eau qui pese sur les parois du sous marin (1Kg par cm² pour chaque 10 metres)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
macfly
* 01/01/2005 - 23:00
Message #20


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 758
Inscrit: 10/02/2002
Membre No.: 4 034



bonsoir

pour moi le principe d archimede =tout corps plongé dans l eau resort mouillé

bonne annee
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité grizzli
* 04/01/2005 - 19:54
Message #21





Invités






Bonjour,



J'ai lu attentiverment votre exposé mais une question me turlupine:

Lorsqu'un sous marin a tiré ses missiles ou ses torpilles comment compense t'il cette perte de poids?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité gg
* 09/01/2005 - 13:05
Message #22





Invités






Quelques précisions :

Kepler utilisait la formule des troncs de cônes : v= pi*h/12(D²+dD+d²)

et Oughtred a modifié la formule en remplaçant dD par D²soit v= pi*h/12(2D²+d²)

la formule la plus approchée est : v=pi*h/60*(8D²+4dD+3d²) (la génératrice étant une parabole)

et la formule des octrois est : v= 0,625L³

et enfin suivant un décret du ministre de l'intérieur en pluviôse an VII :

v= pi*h/36(2D+d)²

Il existe bien sûr des formules pour jauger un tonneau en fonction de la hauteur du liquide.



GG
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 25/10/2014 - 02:36