IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


3 Pages V  < 1 2 3 >  
Reply to this topicStart new topic
> Projet mini-scierie : questions aux spécialistes de la scie à ruban.
Dany7
* 12/10/2006 - 06:51
Message #26


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour à tous,

le problème de sciage que j'ai décrit ce dernier week-end vous a laissé de glace, et je vous comprends, il vaut mieux rester de glace quand la lame chauffe autant (photo 3, ci-dessus).

Hier, je suis passé chez BARBOR à Villeurbanne, spécialiste de l'outil coupant et affûteur évidemment. Je lui ai acheté une lame au pas de 12, largeur 35 dans les creux.

Le vendeur m'a demandé ce que je compatis faire avec une telle lame, je lui ai dit que c'était pour dédoubler. Il a dit : "d'accord !", et a ajouté : "n'essayez pas avec un pas de 8 car ça va bourrer".



Je n'ai pas essayé cette nouvelle lame, car entre temps j'ai déchiré le liège (neuf) du volant sup.

Dés que j'ai terminé le rechapage du volant abimé je continue le sciage, je ne manquerai pas de vous faire part du résultat.

A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Herr
* 13/10/2006 - 19:46
Message #27





Invités






Bonsoir Robert



Il y a beaucoup de vrai dans ce qui a été dit. Mais il faut respecter l’ordre des choses.

Deuxièmement :

- Je monte la lame et donne environ la moitié de sa tension de montage définitif.

- Je règle tous les guides lames latéraux a environ 1mm de la lame.

- Je laisse tourner la scie et regarde face à la dent.

- Si la lame ondule elle perd au minimum 40% de sa capacité.

- Le corps de lame n’est pas en état de produire un sciage rectiligne.

Chez le professionnel :

- Si la lame ondule elle perd au minimum 40% de sa capacité.

- Le corps de lame n’est pas en état de produire un sciage rectiligne.

- Aujourd’hui il utilise des guides lames a pression pour compensé les défauts de préparation du corps de lame ce qui est théoriquement faux.

- Donc faux !



- Si la lame ondule elle perd au minimum 40% de sa capacité.

- Le corps de lame n’est pas en état de produire un sciage rectiligne.



Il faut parcourir un chemin pour arriver aux connaissances.



Herr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dany7
* 13/10/2006 - 20:31
Message #28


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour Herr,

merci pour cette réponse.

j'ai un peu de mal à te suivre.

Au hasard de tout ce que tu affirmes, je te pose, dans l'immédiat, une seule question : quand peut-on dire qu'une lame ondule ?

A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Herr
* 15/10/2006 - 13:39
Message #29





Invités






Vous avez raison de me faire la remarque ce n’est pas très explicite. Je vais le précise

- Capacité = Ce que peut supporter la lame en gardant un sciage rectiligne.

- Toutes lames supportant des efforts de coupe supérieure à sa capacité déviera.

- Onduler = déplacement latéral de la lame pendant quelle tourne.

- + elle ondule + elle déviera

- - elle ondule – elle déviera

- Si la lame ondule elle perd au minimum 40% de sa capacité

- Sans guide la lame doit ce déplacer entre les volants comme un fil tendu.



Maintenant je pense que l’explication est compréhensible.



Herr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dany7
* 15/10/2006 - 21:34
Message #30


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour,

merci Herr, merci beaucoup, j'en tiendrai compte.

Cet aprés midi j'ai fini de rechaper, au liège, le volant supérieur de ma scie.

Demain je laisse encore sécher et mardi j'arrondis avec du papier à poncer.

Et ensuite, essais avec une lame au pas de 12.

A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dany7
* 20/10/2006 - 21:15
Message #31


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour,

Suite aux ennuis rencontrés pour dédoubler des pièces d'orme, j'ai pu installer aujoud'hui une lame au pas de 12 mm (sur une scie aux volants Ø 700 mm).

Le sciage a pu reprendre, en dédoublage sur une hauteur de 150 mm, et sans apparition de traces noires.

J'ai scié environ 10 ml.

Une couche de sciure trés fine reste tout de même collée à la denture, mais elle s'enlève en grattant avec l'ongle.

J'en suis réduit à croire que l'orme sec est difficile à dédoubler.

En vitesse d'amenage, je crois être resté assez bas, 2 m/mn guère plus.

Il me semble que si j'avais une longue série à réaliser, en dédoublage, dans ce bois, je choisirais un pas encore plus élevé.

Pour le reste, j'ai bien compris que nous ne sommes pas trés nombreux actuellement, à rencontrer des problèmes de sciage avec la ruban.

Mais enfin, si ça peut dépanner quelqu'un. Sait-on jamais ?

A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le chti
* 21/10/2006 - 06:40
Message #32


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 371
Inscrit: 12/05/2005
Membre No.: 39 810



Bonjour dany

Moi mon ruban les volants sont en 600, voilà pour dédoubler ou couper un plateau.J'ai toujours une lame de 0.8x 35 pas de 20, et pas de problème.

Pour le pas de 12 celà me semble un peu jeune

Bonne journée

Le Chti
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dany7
* 21/10/2006 - 07:13
Message #33


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour Le chti,

Tu utilises un pas de 20 mm. C'est grand, mais aprés ce qui m'arive, je suis un peu de ton avis.

Un pas de 20, ce dois être assez difficile à trouver.

Même à la Forézienne, les lames de menuiserie sont proposées en pas de 4 à 18. Rien en pas de 20.

J'ai vu un pas de 20 chez BARBOR mais en denture gensive.



Après ce que tu vien d'indiquer, je suis pratiquement certain, qu'avec un pas trop faible, il est impossible de dédoubler correctement.



Merci et à +
Go to the top of the page
 
+Quote Post
gil2
* 21/10/2006 - 10:58
Message #34


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 781
Inscrit: 03/10/2002
Membre No.: 7 828



J'ai une vieille guillet en volants de 800, pour scier les grumes ( maxi d'épaisseur 600) j'utilise un pas de 18 j'ai pas de problème, pour ll'avance comme je pousse le chariot à la main je sais pas je me règle à l'oreille et à l'oeil

salut
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dany7
* 21/10/2006 - 13:57
Message #35


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour Gil2,

Un pas de 18, c'est déjà grand, et ça marche sur une épaisseur de 600 ? C'est rassurant.

Tu pousses avec tes bras, je crois que c'est le meilleur moyen de composer avec les variations de dureté du bois. Passage dans un noeud, tu ralentis, dans le bois droit de fil tu continues avec un peu plus de vitesse.



Moi aussi je pousse, et sans chronomètre, j'évalue un peu au pif le temps qu'il me faut pour scier un mètre. Je vais fabriquer un système d'entrainement du bois, tout en sachant que sur certains bois, le mieux c'est encore de pousser soi-même plutôt que de faire confiance à un moteur.



Merci pour ton information.

A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
le chti
* 21/10/2006 - 16:03
Message #36


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 371
Inscrit: 12/05/2005
Membre No.: 39 810



Re Dany

Voilà moi mes lames la marque de l'acier est du krupp, mais que j'achete en Pologne. Le ruban ily a alors une dent a droite une dent gauche et qui reste normale qui sert a nettoyer le sillon. Pourtant c'est une vieille machine elle est encore avec des coussinets avec des graisseurs a chapeau. Depuis que je travaille avec c'est lames cela va faire six ans je n'est jamais cassées une lame.

salut et bonne journée

le chti
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Herr
* 27/10/2006 - 22:01
Message #37





Invités






Bonsoir à tous



Comme vous l’avez tous compris une lame est composer de 2 parties LE CORPS de lame

qui porte TOUS LES EFFORTS DE COUPE donc toutes les pressions qui seront exercer sur la dent lui seront transmise et la dent qui est la pour produire du copeau ET RIEN D’AUTRE.

Si l’on considère que le bois est une matière parfaitement homogène donc toujours les mêmes

Caractéristiques on aurai déjà trouver la dent idéale et le pas idéal.

EN FAIT LA DENT ET LE PAS N’ON Q’UNE INFLUENCE NEGLIGEABLE SUR LA

CAPACITE DE LA LAME.

Capacité = Ce que peut supporter la lame en gardant un sciage rectiligne.

Par contre l’avoyage a UNE CERTAINE IMPORTANCE j’en parlerai plus tard.

.

Chez le professionnel :

- Il choisit sa dent et son pas suivant la dureté du bois.

- En général s’il scie des bois tendre et dur il choisi une moyenne.

- Il travaille avec les dents écrasées ou stéllitées.

- SONT BUT EST DE CHOISIR LE MOINS D’EFFORTS DE COUPE ET D’UNE LONGEVITE A SA DEMANDE.

L’ecrasage : très répandu facile a mettre en œuvre chaque dent coupe sur les deux cotés bonne longévité prix de revient négligeable.

Stéllitage : très bonne longévité de coupe chaque dent coupe sur les deux cotés tendance a avoir trop de voie prix de revient élevé.



J’espère que vous avez compris que c’est le corps qui porte les membres.



Herr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dany7
* 28/10/2006 - 22:50
Message #38


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour,

Merci Herr pour ces nouveaux renseignements.

Dans les livres où tu puises tes informations, as-tu vu quelques chose relatif aux éffets de l'électricité statique, sur la longévité des lames de scies à ruban ?

J'ai lu quelques lignes sur ce problème, mais je ne sais plus où.

Si le problème posé par l'électricité statique est réel, quels sont les moyens pour le résoudre.

A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Herr
* 07/11/2006 - 21:11
Message #39





Invités






Bonsoir dany 7



dans votre dernier message vous parler d’électricité moi je vais vous parler de tension.

Dans le message numéro 8 vous calculer une tension de 17 kg par mm² dans le même

vous approuvé se qu’a écrit quercus 59 qui explique que dans une lame

tensionner la tension n’est pas la meme sur toute la largeur

de la lame.

Moi j’ajoute si les circonferences mesurer sur la scie

(a l’avant et a l’arrière des volants) n’est pas

la meme la tension ne sera pas la meme sur toute la largeur

de la lame.



Plus de temps aujourd’hui pour continuer



herr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dany7
* 07/11/2006 - 23:12
Message #40


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour Herr,

je suis tout à fait d'accord.

Surtout ne confondons pas tension et tensionnage.



La tension, c'est simple, on tend ou on détend la lame avec le mécanisme prévu sur la scie.



Le tensionnage concerne les tensions du métal à l'intérieur de la lame. Elle s'obtient par laminages partiels sur la largeur. Le tensionnage provoaque une meilleure tenue de la lame sur des volants bombés je crois. C'est assez complexe et c'est un travail de constructeur de la lame.



Par contre la tension elle, relève de l'utilisateur. C'est lui qui doit tendre correctement sa lame, qu'elle soit tensionnée ou non tensionnée. Pour tout te dire, je ne sais pas si les lames que j'utilise sont tensionnées ou non tensionnées, à fortiori je ne sais pas si mes scies préféreraient des tensionnées plutôt que des non tensionnées.

A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Herr
* 03/12/2006 - 09:24
Message #41





Invités






Bonjour Robert



L’expérience montre qu’avec la seul tension de montage il est impossible d’obtenir un

sciage correct ceci est vrai pour tous les rubans et a un moindre degré pour toutes les lames

de scies . Il existe plusieurs méthodes pour produire de la tension .

TENSION DE MONTAGE

C’est le constructeur qui la détermine.

LE TENSIONNAGE.

Une lame (tensionnée ou pas large ou étroite) suite aux efforts subit son corps se détensionne.

Si vous voulez un sciage rectiligne vous n’avez pas le choix .Il faut tensionner .

Tous le monde a constater que cette lame dévie ou déverse (première déviation en pénètrant le bois) toujours du même côter il se peut même que toute autre lame fasse de même.

On tient compte de se phénomène pour le tensionnage. Seul moyen (garantie) de savoir si un tensionnge est réussi est l’essai sur la machine.

J’ai vu la méthode qu’on emploi aujourd’hui pour tensionner le corps sur les scies à ruban pour métaux. Imaginer vous qu’on tend trois fils de 1mm² chacun sur la jante. Un représente le fond

de dent le deuxième le milieu du corps le troisième le dos de la lame on tend la lame avec le

Mécanisme a 10 kg par mm² la tension de montage sera de 30 kg. Pour obtenir de la tension dans

Le corps de la lame il la torde de 90° donc il ne scie pas parallèlement à la jante mais perpendiculairement. Autrement dit il torde le fils du fond de dents et celui du dos de 90° celui

Du milieu reste a sa place. Ce qui a pour conséquence d’une tension de 15kg pour devant et

derrière et 0kg au milieu.

Eux on compris que sans tension dans le corps de lame les résultats sont insatisfaisant.



Herr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
bricolepeu
* 17/12/2009 - 21:44
Message #42


Régulier
**

Groupe: Membres
Messages: 14
Inscrit: 24/10/2007
Membre No.: 85 728



CITATION(Robert @ 03/12/2006 - 09:24) *
Bonjour,

J'ai un projet de mini-scierie mobile en cours d'élaboration.

(visible dans la rubrique atelier bois sur mon site ) lien : perso.wanadoo.fr/bricomany ...



Caractéristiques de la scie à ruban :- Volants de diamètre 45cm, tension 10kg/mm2, vitesse 14m/s ; lame en acier suédois d'épaisseur 0,6mm, largeur 30mm et pas 8mm.

Lors de mes premiers essais j'obtiens une coupe "convexe". (voir schéma).



Questions : Quelles sont les causes possibles de ce problème ?

Quelle tension de lame et quelle vitesse serait les meilleures ?

Que signifie les termes" planée, dressées et tensionnées" vu sur les catalogues ?



Merci d'avance à tous pour votre aide.

Cordialement

Robert
Go to the top of the page
 
+Quote Post
bricolepeu
* 17/12/2009 - 21:50
Message #43


Régulier
**

Groupe: Membres
Messages: 14
Inscrit: 24/10/2007
Membre No.: 85 728



Bonsoir Robert.
Ton projet de mini scierie mobile me plaît bien. Peux-tu me communiquer les plans avec les cotes.
Merci de ton aide.
Bien cordialement.
Bricolepeu
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité couiczip
* 19/12/2009 - 20:56
Message #44





Invités






CITATION(bricolepeu @ 17/12/2009 - 21:50) *
Bonsoir Robert.
Ton projet de mini scierie mobile me plaît bien. Peux-tu me communiquer les plans avec les cotes.
Merci de ton aide.
Bien cordialement.
Bricolepeu


Et tu crois qu'il est encore là, 3 ans après son dernier message???
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dany7
* 20/12/2009 - 22:00
Message #45


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 706
Inscrit: 29/04/2004
Membre No.: 21 628



Bonjour,
A mon avis, pour joindre Robert, il faut aller sur son site.
A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité Sebastien
* 27/03/2012 - 09:14
Message #46





Invités






En faite il exsite 3 tensions distinct qui par leur combinaison donne la tension ideale.
La tension de montage: un systeme construit par le fabrikant de la machine qui permet de tendre la lame sur les volants dont la tension est reglable (variable) et conncu pour un type de lame specifique (largeur et epaisseur de la lame.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité sebastien
* 03/04/2012 - 09:12
Message #47





Invités






La tension du bombé : consiste a ralongé une partie de la lame (suivant le bombé des volants).Lorsque les efforts de coupe on tendance a faire quitter la lame du plan de coupe (deviation de la lame) le corps de lame prendra d'un cote une forme concave et de l'autre coté une forme convexe se qui a pour effet que la voie des dents auguemente d'un coté et diminue de l'autre.C'est par ce procédé que la lame reste dans le plan de coupe a condition qelle dispose d'une RESERVE DE TENSION.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité Sebastien
* 12/04/2012 - 09:35
Message #48





Invités






La réserve de tension : on monte la lame sur la machine , fait monter légerement la tension de montage et controle la rigiditer de la lame ( en la bougeant latéralement au niveau de la dent ).Plus on monte la tension de montage plus la lame doit auguementé en rigidité.Si cela n,est pas le cas la lame n,a pas de tension de réserve donc son comportement sera alléatoir.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité Sebastien
* 20/04/2012 - 08:58
Message #49





Invités






Pourquoi adapter la tension du bombé au bombé des volants? Cela garantie un parfait positionement de la lame sur les volants (si le sommet du bombé de la lame se situe plus a l'arrière que celui du volant alors la lame avance dans le cas contraire elle recule) et garantie une adérance maximun mais ne garantie pas que le sciage sera rectiligne.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité Sebastien
* 09/05/2012 - 09:52
Message #50





Invités






Mise en pratique de la tension du bonbé.Pour cela il faut dabord faire un gabarit . Materiel nécessaire: un bout d'une la de chassis (epaisseur superieur au lame de ruban) ou vieux reglet. Petite meleuse d'angle avec plateau a disque abrasif et un disque de tronconage et feutre indélisible eventuellement jeu de lime, pierre a huile . Mettre le bout de lame a la meme longeur que la largeur du volant .Le dos de la lame sera ajuster au profil du volant .Couper les dents (largeur d' environ 9 cm) . Pour reconnaitre le coté avant et arrière du futur gabarit biseauté un coté arrière du gabarit.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

3 Pages V  < 1 2 3 >
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 26/11/2014 - 09:37