IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> bon nombre de véhicule à injection (essence) rencontre beaucoup de panne et les mecano
Invité daouda001
* 13/07/2003 - 23:08
Message #1





Invités






Entretien d'un véhicule Opel

j'ai constaté que bon nombre de véhicule à injection (essence) rencontre beaucoup de panne et les mecano ont du mal à venir à bout de ces pannes.Alors je voudrais savoir à quoi est dû la plupart des pannes des moteurs à injection et quels sont les conseils pratiques pour éviter ces pannes.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Jack01
* 23/06/2003 - 22:01
Message #2





Invités






Daouda001,



Se quelles pannes parles-tu ? S'il s'agit, par exemple, de difficultés de démarrage sur moteurs essence, ça peut provenir de dépôts au niveau des injecteurs, dûs à un carburant de mauvaise qualité (matières en suspension). Quelques coups (chocs légers), sur les injecteurs avec une clé ou un tournevis et en actionnant le démarreur en même temps, permettent de redemarrer sans problème. Il existe également des additifs à l'essence permettant le nettoyage des injecteurs et qui dissolvent ces impuretés. D'autres problèmes peuvent avoir pour origine, la pompe HP d'injection, le pilotage électronique de l'injection etc.



Jack01
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Footware
* 23/06/2003 - 22:31
Message #3


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 280
Inscrit: 16/02/2002
Membre No.: 4 149



s@lut!



je pense tout simplement que la technologie va plus vite que la formation (ce qui a toujours ete le cas).

les constructeurs appliquent des systemes qui ne sont pas encore "digeres" par les services apres-ventes (garages et concessions).

on se trouve devant le meme probleme que les systemes hydrauliques d'il y a 20 ou 25 ans quand ils arrivaient sur le marche. il faudra du temps pour que les intervenants soient capables de gerer ces techniques; et ils seront prets pour se confronter aux suivantes.



@++
Go to the top of the page
 
+Quote Post
pilotin
* 23/06/2003 - 22:54
Message #4


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 5 464
Inscrit: 08/09/2002
Membre No.: 7 409



La formation n'est pas la seule en cause une cochonnerie dans l'essence ne bouchera pas définitivement un bon vieux carbu alors que pour les systémes d'injection la réparation se solde souvent par un changement des 4 injecteurs .
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Footware
* 23/06/2003 - 23:14
Message #5


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 280
Inscrit: 16/02/2002
Membre No.: 4 149



s@lut!



pas faux ce que tu dis, mais j'ai souvent vu des reparations soldees par l'echange systematique d'un element suppose en panne (et pas toujours a raison) avec pour resultat une reapparition de la panne, resolue par l'echange d'un autre composant (en attendant la panne suivante) et ceci jusqu'a tomber (par hazard) sur la vrai cause (entre temps on aura pas change le moteur mais pas loin).



la depannage reste en grande partie l'affrontement de l'esprit face a un probleme et ne peut etre mene de facon correcte qu'avec la connaissance de l'objet etudie. ex: si tu ne sait pas que la technique en question impose la changement du fameux filtre, tu vas droit aux problemes futurs.



les techniques evoluent, et le reste doit suivre quoiqu'on puisse en penser; sinon on en serait encore au carburateur a surface qui ne fonctionnait que parceque les mecanos de l'epoque savaient COMMENT ca fonctionnait.



@++
Go to the top of the page
 
+Quote Post
pilotin
* 24/06/2003 - 00:23
Message #6


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 5 464
Inscrit: 08/09/2002
Membre No.: 7 409



J'exagére un peu , j'apprécie de ne pas avoir à modifier manuellement l'avance à l'allumage ou d'avoir une assistance de freinage sur ma Fiesta de de 1982.

au fait les carbus à surface avait quel type de fonctionnement en gros ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Footware
* 24/06/2003 - 19:20
Message #7


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 280
Inscrit: 16/02/2002
Membre No.: 4 149



s@lut!



le carbu a surface est (pour schematiser) tout simplement un conduit d'admission au fond duquel on forme une nappe d'essence a niveau constant qu'on laisse s'evapore dans l'air aspire par le moteur. pas de gicleur, pas de pompe de reprise, des demarrages laborieux et un fonctionnement directement lie aux conditions meteo (c'est simple et ca ne tombait jamais en panne mais ca marchais quand ca voulait)



il faut reconnaitre que sur ce coup-la, la technologie a serieusement ameliore la stabilite de la carburation avec les carbus a depression (qui a dut poser au moins autant de problemes aux mecanos de l'epoque que l'injection a ceux d'aujoud'hui.... ;-) )



@ bientot!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
pilotin
* 26/06/2003 - 21:17
Message #8


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 5 464
Inscrit: 08/09/2002
Membre No.: 7 409



Merci Footware jusqu'à quel époque cela a été abandonné ?

Je suppose que le rendement en chevaux / litres (puissance spécifique ) ou la consommation était peu conforme aux voitures modernes .

mais sur les motos basiques genre 125 mono il n'y a pas forcément de systéme à dépression ni de pompe de reprise .
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Footware
* 26/06/2003 - 22:28
Message #9


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 280
Inscrit: 16/02/2002
Membre No.: 4 149



s@lut!



aie, aie, aie; je sens que ce bon Pilotin va m'entrainer sur des terrains qui depassent de loin la question posee (voire meme sur le domaine de la metaphysique de la mecanique)



a dire vrai je n'ai qu'une connaissance anecdotique de ce procede deja tombe dans les oubliettes; c'est un principe qui a du etre abandonne dans les annees 1920/1930 (peu avant la 1er guerre mondiale) et peut-etre meme avant.



par contre je suis tombe sur un article de presse des annees 1915 ou il etait dit qu'il fallait pres de 4 heures de preparation avant de demarrer le moteur d'un camion militaire (par pitie, ne me demande pas les references de l'article; je ne m'en souvient plus)



cela dit tous les carbus actuels fonctionnent sur le principe de la depression (meme ceux des tronconneuses). la seule variante est la solution utilisee pour alimenter le reservoir d'ou va etre aspire l'essence (cuve a niveau constant ou sous pression)



tout le reste n'est que "pansements" destines a ameliorer le fonctionnement empirique du carbu.



en fait depuis l'invention du carbu a depression, la seule vraie revolution, c'est........ l'injection!!!!



to be continued ?????





@++++
Go to the top of the page
 
+Quote Post
raph
* 26/06/2003 - 22:57
Message #10


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 6 770
Inscrit: 16/02/2003
Membre No.: 1 038



Bravo les passionnés!!!! au fait footware c'était quoi les ref de ton article de presse ? ca m'interesse !!

Sujet suivant: le moteur HPI vous ètes d'accord ?

bye !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Footware
* 26/06/2003 - 23:13
Message #11


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 280
Inscrit: 16/02/2002
Membre No.: 4 149



je me doutait bien qu'il y en aurait un pour me poser la question!!!!!!



pour les 4 heures de demarrage, il me semble avoir lu ca dans "le petit journal illustre". c'est un vieux journal des annees en question qui a ete reedite sous forme de livre type encyclopedie (edition atlas?) mon frere me l'avais prete, mais il ne l'a plus; et de toute facon pour retomber sur le bon article maintenant...... si tu mets la main dessus et que tu trouve, fais moi signe....



pour le carbu a surface, seule la technologie m'avait interessee par pure curiosite. je ne me souvient plus du tout ou j'ai lu ce truc.



@++
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Footware
* 27/06/2003 - 08:18
Message #12


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 280
Inscrit: 16/02/2002
Membre No.: 4 149



s@lut!



j'ai trouve ca:

ibelgique.ifrance.com/hcdstyleclub/le_carburateur.htm

perso.wanadoo.fr/moto.histo/frames.htm



il doit y avoir qulque chose ici aussi mais je n'y accede pas:

www.motorlegend.com/new/technique/carbu/



@++
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Bernard 78
* 13/07/2003 - 23:08
Message #13





Invités






L'histoire de la carburation, c'est la recherche depuis 100 ans de la façon de doser avec toujours plus de précision le mélange essence/air.



La grande étape après la cuve à niveau constant et avant l'injection, a été le "gicleur d'automaticité". Qui connait?
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 18/12/2017 - 07:24