IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

 
Reply to this topicStart new topic
> huile moteur turbo: lubrification > mettre l huile que préconise le constructeur ....
rookie
* 28/07/2003 - 10:29
Message #1


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 194
Inscrit: 30/12/2002
Membre No.: 9 349



bonjour



Un des grands problèmes rencontrés avec les moteur turbo ( diesel ou essence) provient le plus souvent de la lubrification quand en régime turbo. En effet dans ces moteurs atmosphériques l’apport d’air supplémentaire dans la chambre de combustion provoque un accroissement important de la température de cet espace et de ce fait l’huile subit également le même effet. De visu quand on démonte un moteur de ce type on constate que la chambre de combustion est de couleur bleue acier .Signe ( tardif ) d’un échauffement excessif du à une mauvaise lubrification. Le moteur étant alors HS car plus étanche , la chambre ayant été dilatée suffisamment pour perdre ses qualités mécaniques , les segments ayant également subis la même chose. De plus l’huile (du même moteur) qui lubrifie le turbo a perdu ses qualités, sachant qu’un turbo tourne a environ 150 000T/mn, il ne lui faut pas grand-chose pour perdre quelques milliers de t/mn assez rapidement. D’ou le sentiment très net que le véhicule n’avance plus … comme avant. En quelques mots si on souhaite préserver son moteur et son turbo quand il y en a un , il est plus que souhaitable de mettre l huile que préconise le constructeur, peut être pas la marque mais le type et sa classification. D’autre part il ne faudra pas oublier que les moteurs avec injecteurs pompes présentent un danger ignoré qui s’appelle dilution. C’est quoi ???C’est très simple et c’est connu depuis longtemps il y a risque de fuite même minime de gas oil dans le circuit d’huile puisque l arrivée de gas oil à cet injecteur pompe se trouve dans la culasse . Donc une petite fuite sur une arrivée ou un retour de gas oil se traduira par une perte assez rapide des propriétés de l’huile de lubrification… et la suite se déduit assez facilement. Ce phénomène de dilution remonte aux premiers moteurs diesels industriels avec injecteurs pompes et depuis …1940 ( cf moteur GMC serie 567c (3,4,6,8,16 cylindres et Gray marine en particulier) 567 c = 567 cubic inches par cylindre soit 9,291 litres .

@+

rookie


--------------------
l' eternite c est long, surtout vers la fin
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité cocoy
* 27/07/2003 - 23:19
Message #2





Invités






Salut Rookie,



Pour ma culture, tu peux nous en dire un peu plus sur le chambre de combustion bleuie.

Vois pas le rapport avec la température de l'huile, qui est de toute façon régulée soit par radiateur d'huile soit par modine.

OK pour le respect des qualités d'huile fixées par le constructeur.

Les phénomènes de dilution sont aussi vieux que le moteur à piston (condensation du carburant sur les parois de cylindre, à froid).
Go to the top of the page
 
+Quote Post
rookie
* 28/07/2003 - 08:01
Message #3


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 194
Inscrit: 30/12/2002
Membre No.: 9 349



Bonjour

Pour memoire l huile de lubrification d'un moteur a pour but de graisser les pieces en mouvement afin d'assurer un glissement sans probleme ( explication simplifiée et raccourci) Si cette huile pour une raison ou pour une autre perd ses qualités ou bien ne correspond pas aux specifications prevues les phenomenes d'erosion arrivent.Les pistons des moteurs ( essence et diesel) sont pourvus d'un segment racleur ( le dernier segment) qui a pour but comme tu le sais que l huile en excedent ne se retrouve dans la chambre de combustion.Si donc, puisque il y a , cette huile , brule dans la chambre de combustion dans des conditions differentes de t° et pression ( cas d'un moteur turbo) et qu'elle n'est pas prevue pour supporter ces differences elle augmente le phenomene de combustion dans la chambre , et cela se traduit par un bleuissement partiel ou total des parois du cylindre et en particulier a proximité de la chambre de combustion.Cela est constaté assez rapidement si tu demontes les chemises d'un moteur qui posséde un turbo et cela existait egalement sur les moteurs( sans turbo) Renault essence quand l huile etait de mauvaise qualite.Rappelles toi les moteurs de dauphine et autre 4CV.En ce qui concerne les problemes de dilution je ne parle pas de la condensation du carburant dans les cylindres.Je decrit un probleme du aux injecteurs pompes qui se trouvent dans la culasse directement et de la fuite, invisible a l oeil nu le plus souvent ,possible du gas oil dans le bloc des culbuteurs .L'huile se trouvant ainsi avec un (ra)ajout de gas oil qui va degrader tres rapidement ses qualites .Sur les gros moteurs industriels ou les carters d'huile peuvent contenir jusqu'a 300 L et pour ce type de moteur regulieremnt il est fait avec un appareil ( dilumetre) la mesure de cette dilution.

Il s'agit dun appareil comportant deux tubes, avec une bille acier incorporée, en verre dont l'un comporte une huile de reference dans le second on y introduit l huile a mesurer et apres mise a temperature, environ 40 ° on regarde par basculement de l appareil si l'huile a mesurer s'ecoule plus vite que celle de reference.la difference de vitesse de cette bille acier est un indice sur la presence de gas oil ou pas dans cette huile.

Quant aux moteurs avec injecteur pompe des vehicules actuels ceci sont relativement recents pour avoir un recul suffisant sur ce type de problemes.

rookie

@+


--------------------
l' eternite c est long, surtout vers la fin
Go to the top of the page
 
+Quote Post
rookie
* 28/07/2003 - 10:10
Message #4


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 194
Inscrit: 30/12/2002
Membre No.: 9 349



Cocoy bonjour,

je ne sais pas si mon explication t'as eclairé et si ta culture se trouve de ce fait renforcée.Je précise toutefois que la t° de l huile n'a rien a voir avec la degradation de ses qualités par exces de combustion et quand tu parles de dilution tu precises entre parentheses condensation, ce qui est un peu different a mon avis avec un apport , possible , de gas oil dans l huile.Ce phenomene , condensation,a toujours existé meme s'il est plus prononcé sur les moteurs a essence.

@+

rookie


--------------------
l' eternite c est long, surtout vers la fin
Go to the top of the page
 
+Quote Post
raph
* 28/07/2003 - 10:29
Message #5


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 6 770
Inscrit: 16/02/2003
Membre No.: 1 038



La question est de savoir quel pourcentage de dilution est du a la mauvaise étanchéité des injecteurs pompes (si toutefois elle est réelle, ce que je suis incapable d'affirmer ) et celui du a la segmentation.Pour ma part je persiste a croire que le plus gros pourcentage de dilution est du aux segments.Les segments ne restent pas tiercés, ils tournent sur les pistons et a un moment donné, les jeux a la coupe sont alignés.

bye
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 14/12/2017 - 04:49