IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


 
Reply to this topicStart new topic
> Quel Chauffage Pour Une Résidence Secondaire
Invité plichon
* 11/05/2010 - 17:37
Message #1





Invités






Bonjour,
Nous sommes en train de restaurer une longère dans l'Orne (Basse Normandie) de 150 m2 au sol pour en faire une residence secondaire (WE + vacances)
Pour le moment, seul le RdC est habitable mais nous comptons aménager les combles (près de 300 m2 au total !)
La maison dispose de 3 cheminées, sans insert, à l'ancienne.
Nous sommes en train de réfléchir au mode de chauffage pour cette residence secondaire.

Les données du "problème" :

- Nous allons bien sûr commencer par une bonne isolation de la toiture et des murs. Pour les fenêtre, on verra plus tard, budget oblige...
- J'aimerai m'affranchir des énergies fossiles (fioul, gaz) : jepense que les coûts ne vont cesser d'augmenter + aspect ecologique
- PAC air / eau : très cher à l'achat et à l'installation + peu efficace quand on en a le plus besoin ?
- PAC air / air : peu confortable ? sentiment de courant d'air ?

Une solution qui me semble intéressante : chaudière bois ou insert bois (avec bouilleur pour chauffage central ?)
Je peux avoir toutes les buches souhaitées gratuitement ou presque

Mais ... comment faire pour maintenir la maison hors gel quand on ne vient pas pendant 15 jours ou 3 semaines ?
Une chaudière boix mixte pellet / buches ?

Que pensez des récupérateurs de chaleur qui permet de répartir la chaleur du conduit de cheminée dans les pièces adjancentes ?

Merci pour vos avis... "chaleureusement" !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité LARZAC
* 13/05/2010 - 11:52
Message #2





Invités






bonjour : C'est immense pour une résidence secondaire. Tout ce qui est chauffage central donc à circulation d'eau, il y a risque de gel lorsqu'on est absent, et s'il faut laisser fonctionner, même au ralenti tout l'hiver, bonjour la facture...

Dans une petite maison de vacances 48 M2 très bien isolée, j'ai 3 radiateurs bain d'huile, et c'est le top pour cet emploi, mais pour une telle surface..

En résidence secondaire, il faut un chauffage très réactif, pour monter en température rapidement, et la PAC AIR/AIR (clim reversible inverter) que vous n'aimez pas, serait pas mal du moins pour les grandes pièces de jour, avec peut être un insert ou un poêle.

Il faut éviter de placer la console juste au dessus d'un canapé, et ne pas diriger les ailettes vers le bas si ne veut pas sentir d'air. C'est un circuit d'air assez faible, je connais des gens qui en ont une et ce n'est pas dérangeant, le canapé est à 4 mètres de la console, et même plus près on ne sent rien.

Si vous voulez pouvoir vous chauffer sans attendre deux jours pour avoir chaud, il est important de bien isoler murs, combles, et même le sol, et éviter les sols froids, privilégiez le plus possible les planchers ou parquets posés sur lambourdes et isolant. Si le sol n'est pas froid, cela améliore considérablement le confort.

Pour une résidence secondaire : faible occupation, l'idéal est l'électrique, et si budget serré, radiateurs bain d'huile dans les chambres que l'on peut faire fonctionner une heure avant de se coucher.
Ces radiateurs ont l'avantage d'avoir deux résistances indépendantes, ce qui permet de limiter la puissance prise au compteur.

Il faudrait que le chauffage électrique que ce soit la PAC ou les radiateurs ne soient qu'un complément du chauffage au bois.

Il est possible de répartir la chaleur d'un insert, on vend même des kits pour cela en magasin de bricolage, ce n'est pas très cher, ça ressemble un peu à une VMC;

Il faut surtout bien chauffer le bas, le haut sera toujours plus facile à chauffer. Mais l'hiver, il vaudrait mieux restreindre la surface à chauffer.

Et il faudra voir la puissance au compteur. Il est peu probable qu'un tarif nuit soit valable dans ces conditions : occupation faible.

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité peros42
* 13/05/2010 - 12:03
Message #3





Invités






CITATION(LARZAC @ 13/05/2010 - 11:52) *
bonjour : C'est immense pour une résidence secondaire. Tout ce qui est chauffage central donc à circulation d'eau, il y a risque de gel lorsqu'on est absent, et s'il faut laisser fonctionner, même au ralenti tout l'hiver, bonjour la facture...

Dans une petite maison de vacances 48 M2 très bien isolée, j'ai 3 radiateurs bain d'huile, et c'est le top pour cet emploi, mais pour une telle surface..

En résidence secondaire, il faut un chauffage très réactif, pour monter en température rapidement, et la PAC AIR/AIR (clim reversible inverter) que vous n'aimez pas, serait pas mal du moins pour les grandes pièces de jour, avec peut être un insert ou un poêle.

Il faut éviter de placer la console juste au dessus d'un canapé, et ne pas diriger les ailettes vers le bas si ne veut pas sentir d'air. C'est un circuit d'air assez faible, je connais des gens qui en ont une et ce n'est pas dérangeant, le canapé est à 4 mètres de la console, et même plus près on ne sent rien.

Si vous voulez pouvoir vous chauffer sans attendre deux jours pour avoir chaud, il est important de bien isoler murs, combles, et même le sol, et éviter les sols froids, privilégiez le plus possible les planchers ou parquets posés sur lambourdes et isolant. Si le sol n'est pas froid, cela améliore considérablement le confort.

Pour une résidence secondaire : faible occupation, l'idéal est l'électrique, et si budget serré, radiateurs bain d'huile dans les chambres que l'on peut faire fonctionner une heure avant de se coucher.
Ces radiateurs ont l'avantage d'avoir deux résistances indépendantes, ce qui permet de limiter la puissance prise au compteur.

Il faudrait que le chauffage électrique que ce soit la PAC ou les radiateurs ne soient qu'un complément du chauffage au bois.

Il est possible de répartir la chaleur d'un insert, on vend même des kits pour cela en magasin de bricolage, ce n'est pas très cher, ça ressemble un peu à une VMC;

Il faut surtout bien chauffer le bas, le haut sera toujours plus facile à chauffer. Mais l'hiver, il vaudrait mieux restreindre la surface à chauffer.

Et il faudra voir la puissance au compteur. Il est peu probable qu'un tarif nuit soit valable dans ces conditions : occupation faible.

bonjour il y a des inconditionnels du tout electrique pour une secondaire et une telle surface c est du suicide financier le central bois avec bouilleur est une bonne solution pour le gel il existe de l antigel pour circuit de chauffage comme pour les voitures un peu cher au depart mais on est tranquille apres
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité LARZAC
* 13/05/2010 - 12:51
Message #4





Invités






bonjour : Bon, oui, alors je la connais la solution antigel, mais plusieurs plombiers me l'on déconseillé à la maison de ma mère qui est inoccupée et qu'on doit chauffer un minimum pour éviter le gel, et je sais combien ça coûte.

J'ai dit qu'il fallait principalement du chauffage au bois, et en complément de l'électrique à consommer avec modération bien entendu. Et ceci d'autant plus qu'il y a un problème de puissance.

De plus, installer un chauffage comme dans une résidence principale, il faut avoir les moyens.

En un Weekend et probablement pas tous les weekend d'hiver, on ne consomme pas comme en continu. C'est pourquoi l'électrique reste dans ce cas valable malgré tout.

Il faut voir l'usage qui en est fait, avant d'apporter des jugements à l'emporte pièce;
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité LARZAC
* 13/05/2010 - 12:56
Message #5





Invités






PS : Et aussi il faudrait éviter d'encombrer systématiquement le forum, il ne faut pas cliquer sur "répondre", mais sur "AJOUTER MON MESSAGE".....
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité peros42
* 13/05/2010 - 17:37
Message #6





Invités






CITATION(LARZAC @ 13/05/2010 - 12:56) *
PS : Et aussi il faudrait éviter d'encombrer systématiquement le forum, il ne faut pas cliquer sur "répondre", mais sur "AJOUTER MON MESSAGE".....

bonjour je repondais a votre solution et comme je vois pour les solutions a l emporte piece vous n etes pas plombier et des solutions avec pac sont bien plus onereuses q un chauffage central que l on peut trou ver d occasion et eventuellement le faire je reponds avec 35 ans de plomberie derriere moi et je n ai pas l impression d encombrer le forum et ce n ai pas a vous de me repondre pour l encombrement vous gardez vos jugement pour vous i ly assez de gendarmes partout
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité toto-one
* 14/05/2010 - 00:56
Message #7





Invités






CITATION(plichon @ 11/05/2010 - 17:37) *
Bonjour,
Nous sommes en train de restaurer une longère dans l'Orne (Basse Normandie) de 150 m2 au sol pour en faire une residence secondaire (WE + vacances)
Pour le moment, seul le RdC est habitable mais nous comptons aménager les combles (près de 300 m2 au total !)
La maison dispose de 3 cheminées, sans insert, à l'ancienne.
Nous sommes en train de réfléchir au mode de chauffage pour cette residence secondaire.

Les données du "problème" :

- Nous allons bien sûr commencer par une bonne isolation de la toiture et des murs. Pour les fenêtre, on verra plus tard, budget oblige...
- J'aimerai m'affranchir des énergies fossiles (fioul, gaz) : jepense que les coûts ne vont cesser d'augmenter + aspect ecologique
- PAC air / eau : très cher à l'achat et à l'installation + peu efficace quand on en a le plus besoin ?
- PAC air / air : peu confortable ? sentiment de courant d'air ?

Une solution qui me semble intéressante : chaudière bois ou insert bois (avec bouilleur pour chauffage central ?)
Je peux avoir toutes les buches souhaitées gratuitement ou presque

Mais ... comment faire pour maintenir la maison hors gel quand on ne vient pas pendant 15 jours ou 3 semaines ?
Une chaudière boix mixte pellet / buches ?

Que pensez des récupérateurs de chaleur qui permet de répartir la chaleur du conduit de cheminée dans les pièces adjancentes ?

Merci pour vos avis... "chaleureusement" !


Insert, bouilleur très bien mais amène certaine contrainte. La PAC reste chère certe mais efficace si elle est bien calculée, pour la mise hors gel un produit dans l'installation et surtout une surveillance par le biais de la régulation, qui peut vous permettre aussi en cas de non risque de gel de couper complètement l'installation et de la commandée par un relais téléphonique. cest à dire, un petit coup de de tél à la régule et hop cela ce m'est en route et c'est chaud quand on arrive. Si vous optez pour un insert vous n'aurez aucun contrôle sur votre maison, c'est à dire qu'en cas de grande période d'absence l'humidité pourrait, il vous faudrez donc mettre un appoint. Où alors vous pouvez partir sur une chaudière bi-énergie bois/fuel cela vous permet de la déclencher à distance par le biais du fuel, pour ensuite passer au bois quand vous arrivez
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité LARZAC
* 15/05/2010 - 20:54
Message #8





Invités






BONJOUR / Pour trouver un plombier qui veuille placer une chaudière d'occasion, il faut se lever de bonne heure.

Ils ne veulent placer que du neuf.

Dans le cas d'une résidence secondaire, il faut privilégier ce qui n'est pas trop cher à l'achat, pratique à l'usage, et ne pas perdre de vue la faible durée d'utilisation. Alors il me semble qu'on ne raisonne pas tout à fait comme dans une résidence principale, à moins d'être cousu d'or.

Petite remarque : les électriciens n'aiment pas le chauffage central, et les plombiers n'aiment pas le chauffage électrique. Je l'ai remarqué à plusieurs reprises.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Invité toto-one
* 16/05/2010 - 10:40
Message #9





Invités






CITATION(LARZAC @ 15/05/2010 - 20:54) *
BONJOUR / Pour trouver un plombier qui veuille placer une chaudière d'occasion, il faut se lever de bonne heure.

Ils ne veulent placer que du neuf.

Dans le cas d'une résidence secondaire, il faut privilégier ce qui n'est pas trop cher à l'achat, pratique à l'usage, et ne pas perdre de vue la faible durée d'utilisation. Alors il me semble qu'on ne raisonne pas tout à fait comme dans une résidence principale, à moins d'être cousu d'or.

Petite remarque : les électriciens n'aiment pas le chauffage central, et les plombiers n'aiment pas le chauffage électrique. Je l'ai remarqué à plusieurs reprises.

J'ai loupé un épisode, qui a parlé d'occasion, si cela est le cas je suis d'accord avec larzac, je rétorque toujours que nous n'allons pas au resto avec notre bout de viande. Et une petite rectification le plombier fait de la plomberie et le chauffagiste du chauffage.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité LARZAC
* 17/05/2010 - 08:32
Message #10





Invités






bonjour :

Sur ce forum, IL NE FAUT PAS CLIQUER SUR "REPONDRE", sinon ça reprend systématiquement le message précédent, ce qui n'est pas forcément utile et prend de la place sans raison.


IL FAUT CLIQUER SUR "AJOUTER MON MESSAGE", ainsi ça ne répètera pas tout.

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité plichon
* 17/05/2010 - 16:15
Message #11





Invités






Bonjour à tous, et merci pour vos avis et contribution

Effectivement, la montée en température rapide est un point clé pour une utilisation sur un week end
Pour cela, un bon insert à bois me semble une très bonne option

Je suis tout à fait d'accord sur l'utilisation de matériaux "chaud" : ils apportent un confort appréciable ; je compte bien mettre du parquet dans le salon en remplacement du carrelage actuel ...

Pour la répartition du chauffage,
=> le haut peut bénéficier du chauffage du bas, donc des appoints électriques me semblent suffisants + un système de récupération de la chaleur du conduit de cheminée façon VMC

Pour le bas, il faut peut être partir du principe de ne pas y aller pendant la période très froide ; décembre / janvier / fevrier
La température ne commencerait à être agréable qu'au moment de repartir !
Cela signifie couper l'eau et vidanger les circuits pendant l'hiver ... Mais alors bonjour l'humidité ...

Dernière solution : solaire thermique => energie "gratuite" et hors gel assuré pendant l'hiver... mais bonjour le coût d'installation
Quelqu'un aurait une idée ? J'ai en tête 15 ou 20 000 euros pour les 150 m2 du RdC

Merci, au plaisir de vous lire

Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité LARZAC
* 17/05/2010 - 19:34
Message #12





Invités






bonjour : IL y a aussi un élément à prendre en compte, c'est l'éloignement de cette résidence. Si elle est à moins de 50 km, on peut facilement aller y faire un tour, le dimanche par exemple, faire une bonne flambée avec un poêle ou un bon insert qui ait de l'inertie, presque un poêle de masse.

Et aussi lorsqu'on chauffe une maison vide, on n'est pas obligé de la maintenir à 20°, on peut l'empêcher de tomber en dessous de 10 ou 12°, et là la conso est bien moindre. Ceci dit, c'est très très grand pour une résidence secondaire.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Fast ReplyReply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 16/04/2014 - 06:37