IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


 
Reply to this topicStart new topic
> Fissuration ragreage : carrelage
Invité bbo
* 13/08/2008 - 13:45
Message #1





Invités






Bonjour



Sur un plancher bois, j'ai coulé une dalle legere à base de polystone (ciment + billes de polystirene. Pr dessus la chape legere j'ai fiat du ragreage autolissant fibré et normal. Cette chape je l'ai preparée ainsi pour pouvoir collé du carrelage (sur colle FLEX). 4 jours apres la relisation du ragreage j'ai constaté des fissures sur le ragreage.

Question :

Y a t il un risque pour la pose du carrelage : va t il se fissurer ?

Est ce qu'il existe un produit qu'il faut etaler sur le ragreage qui permet de remdier à ce probleme.



Merci de votre aide.



Cordialement

bboge
Go to the top of the page
 
+Quote Post
biloko
* 11/08/2008 - 18:34
Message #2


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 3 978
Inscrit: 03/09/2007
Membre No.: 84 170



Bonjour,



séchage trop rapide et pompage de l'eau du ragréage par le bois probablement, il aurait été plus sage de fixer des panneaux marin sur le plancher avant le ragréage..



d'autres avis suivront..
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité hectorlegrec
* 11/08/2008 - 19:00
Message #3





Invités






bonsoir

moi mème j'en fais regulierement du fibrer et a chaque fois il fissure meme en suivant a la lettre la procedure,c de l'arnaque ce produit. la le probleme comme dit biloko c'est de mettre des panneaux de conteplaquer. mais la trop tard non?? en general le fibré se met directement sur le bois avec en premiere operation un primaire d'accrochage.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité tartempion 62
* 11/08/2008 - 19:46
Message #4





Invités






Bonjour, Pourquoi avez vous coulé une dalle sur un plancher bois????????et sur quelle épaisseur????? si c pour pouvoir carreler dessus il y a d autre technique très fiable et sans soucis, mais il faut venir sur le forum avant, pas quand c trop tard!!!!!!!! @+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité bbo
* 12/08/2008 - 09:04
Message #5





Invités






Bonjour

En effet j'ai coulé une chape legere sur le bois car je ne pouvais pas fair autrement etant donné de l'existence de cable electrique et de PE qui etaient accrochés sur les panneaux en bois du plancher.



Quelques constatations :



1) Pour votre information, j'ai decolé un bout de ragreage aux endroit des fissures et j'ai constaté que la chape legere n'est fisurée.

2) avant de coulé la chape, j'ai mis de l'assourd19 qui par endroit venait enveloppé les cables qui etaient accrochés sur le plancher bois, et par dessus le film assoud19 j'ai mis les pannaeux de ferrailles pour chape carrelage.

3) Par endroit je sens une legere flexibilité de la chape en marchant dessus.

Questions :

1) la pose de carrelage sur de la colle FLEX dans ces condtions est elle risquée (risque de fissuration de joint ou du carrelage dans le temps) ?

2) Dans la SDB j'ai prevu de'installer une machine à laver : y a t il un risque de decollement ou de fissuration du carrelage causées par les vibrations transmisent par la machine à laver ?



Merci de votre reponse



Cordialement

bbo.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Almighty
* 12/08/2008 - 09:47
Message #6


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 256
Inscrit: 28/04/2008
Membre No.: 91 511



Avant de faire une chape sur plancher bois, on regarde la flexibilité des bois, je parle du solivage et on renforce si necéssaire.

On attend bien au moins deux à trois semaines avec un passage régulier et constant sur cette chape voir si le plancher qui le soutient montre des signes de flexibilité, et ensuite quand on a la quasi certitude d'un plancher stable, on peut ragréer...

Alors pour ton ragréage qui saute pour moi c'est soit t'as mis trop d'eau (très rare, mais ca arrive), soit ton ragréage nécéssitait un primaire que t'as pas mis (souvent), soit un ragréage périmé(pas de bol et quasi improbable), soit un ragréage bas de gamme et je pense que la dernière idée que je vais te donner va être la bonne, c'est que t'as pas enlevé la laitence du ciment de ta chape(quasi-certitude)...Autrement dit tu ne l'a pas nettoyée, et surtout pas depoussièrée....Me tromje-je???



De toute les façons il faut que tu recommence ton ragréage. s'il ne tient pas a l'état brut, il ne tiendra jamais l'arrachement de la colle. Ta colle elle fonctionnera mais son support non.....
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 12/08/2008 - 09:52
Message #7


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



Bonjour Almighty,



"Avant de faire une chape sur plancher bois, on regarde la flexibilité des bois, je parle du solivage et on renforce si necéssaire.

On attend bien au moins deux à trois semaines avec un passage régulier et constant sur cette chape voir si le plancher qui le soutient montre des signes de flexibilité, et ensuite quand on a la quasi certitude d'un plancher stable, on peut ragréer..."



Oui, mais comment réduire la flexibilité du solivage avant faire la chape ?





 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité tartempion 62
* 12/08/2008 - 10:02
Message #8





Invités






Boujour,

J'ai une solution à votre problème!!!!!

Faite une recherche auprès des magasins de carrelage et sanitaire de votre secteur qui travail avec les produit de chez Chlutter ,si vous avez un point p dans le coin normalement vous devriez trouver, et acheter de la natte ditra cela ce vend au m2, donc il vous faut la surface de votre pièce ,vous collez la natte sur votre support à problème avec la colle flex et ensuite vous posez votre carrelage (vous pouvez le même jour) avec la même colle voila et faite vos joints au mortier souple @+ attention consommation plus importante de colle sur la natte .
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Almighty
* 12/08/2008 - 10:10
Message #9


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 256
Inscrit: 28/04/2008
Membre No.: 91 511



En quadrillant le solivage d'une part pour les glissement latéraux. Pour les pression verticale il faut soit réajuster le porteur, soit ajouter un nouveau porteur en le mettant en tension.

Je me demande si j'ai été clair..lol?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Almighty
* 12/08/2008 - 10:26
Message #10


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 256
Inscrit: 28/04/2008
Membre No.: 91 511



Pour être plus précis dans ma réponse Jpa3 voilà comment je vois les choses pour essayer de prevenir d'un affaissement.



Tu calcules la nouvelle charge (chape,ragréeage,colle,carrelage,meubles..) et tu la rapporte au m². Ensuite tu regardes si la section des solives correspondent à la charge envisagée. Selon les résultats, l'essence du bois, la section, les distances du solivage tu peux plus ou moins rattraper un futur affaissement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 12/08/2008 - 10:30
Message #11


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



RE,



"Tu calcules la nouvelle charge (chape,ragréeage,colle,carrelage,meubles..) et tu la rapporte au m²."



OK



"Ensuite tu regardes si la section des solives correspondent à la charge envisagée."



Ok



"Selon les résultats, l'essence du bois, la section, les distances du solivage tu peux plus ou moins rattraper un futur affaissement."



Oui mais comment ?











 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 12/08/2008 - 10:32
Message #12


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



Re,



"En quadrillant le solivage d'une part pour les glissement latéraux."



A préciser ?



" Pour les pression verticale il faut soit réajuster le porteur, soit ajouter un nouveau porteur en le mettant en tension."



Pas clair ?







 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Almighty
* 12/08/2008 - 10:55
Message #13


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 256
Inscrit: 28/04/2008
Membre No.: 91 511



Tu rajoutes une ou plusieurs poutre ou madriers de soutient pour raccourcir les distances entre les appuis du solivage...
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 12/08/2008 - 11:22
Message #14


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



RE,



Avez-vous pensé au brochage de chaque solive bois ?



 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Almighty
* 12/08/2008 - 11:25
Message #15


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 256
Inscrit: 28/04/2008
Membre No.: 91 511



Brochage???
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 12/08/2008 - 21:16
Message #16


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



Bonjour Almighty,



La technique du brochage de l'ensemble des solives bois permet de les renforcer sous charges actuelles ou sous nouvelles charges. Ceci permet den traiter ujhn plancher bois qui fait "peau den tambour" et/ou qui a pris une flêche imporetante.



Auparavant il faut faire un minimum de calcul pour avoir les flêches sous G et QB.

Obtenir le diagramme complet des Efforts Tranchants et la contrainte maximale du scisaillement longitudinal en fonction de la section actuelle de vos solives.



Les broches seront IMPERATIVEMENT coupées dans des barres INOX de Phi 10 m/m (Généralement suffisant en portée courante < 5 ml).

Ne pas employer des barres HA ou des barres en acier étiré car les diamètres annoncés ne sont pas garanties (Légèrement plus petits).



Concrêtement :

-Etayer l'ensemble des solives bois par jeu de 2 étais par solive.

-Par serrage des étais, redressag en du dessus de chaque solive en controlant par

un cordeau tendu sur chaque solive.

Attention ce n'est pas une remise à niveau parfaite Hor. car en rénovation les

plancher sont souvent voilé. Si vous voulez on recherche le gauche réglé (Les

appuis ne bougeant pas).

-Perçement à la MECHE A BOIS, en sous face et à mi-largeur de chaque solive, de

trous Vert. sur une hauteur H -5 m/m et en respectant les distances données par le

calcul.

LE DIAMETRE DE LA MECHE IMPERATIVEMENT EGAL AU DIAMETRE DE LA BROCHE.

-Enfoncer au marteau les broches préalablement coupées à H -2 x5 m/m et dont le

bout penétrant sera chanfreiné pour ne pas macher les fibres du bois.

-Après pose totale des broches, libérer doucement chaque paire d'étais, les

déposer, et boucher tous les petits trous à la pate à bois.



La flêche résiduelle de chaque solive doit être Inf. à la flêche calculée sous les

charges G.

Attention ne pas mettre de contreflêche lors de la mise en charge des étais pour ne pas ouvrir exagérément les joints du plancher.



Technique à la portée d'un bon bricoleur, mais impérativement en respectant le diamètre et implantation des broches données par le BET.



 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Almighty
* 12/08/2008 - 23:02
Message #17


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 256
Inscrit: 28/04/2008
Membre No.: 91 511



Concretement les broches ressemblent à quoi? Et où prennent-elles appuis en dehors d'elles mêmes??

J'imagine mal le principe enfin, j'imagine surtout mal le système de broche...

Car la technique de redressement est la même que vous decrivez (etais, corde et niveau) pour un ajout supplementaire de madrier porteur.

Si je comprend bien le brochage, même si je ne vois pas trop a quoi ressemble les broches, elles feraient le même travail que le madrier qui coupe perpendiculairement les solives et ayant pour avantage de ne pas être visible??

Si c'est le cas c'est très interessant...

Sans abuser de votre temps auriez vous l'amabilité de faire un croquis rapide de cette technique???
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 13/08/2008 - 00:11
Message #18


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



RE,

Malheureusement j'ai eu un problème d'ordi et je n'ai pas, pu reinstaller mon scanner.



Les broches sont des barres pleines Inox que l'ohn trouve dans le commerce en longueur de 3 ml.



Donc coupée à la bonne longueur et préparée comme déja indiqué, on les mets en place par en dessous après perçage de la solive. Elles tiennent à la mise ejn place par frottement puisque Phi de perçage = Phi de la broche.



Le principe d'une solive en flexion, les fibres de bois hautes sont comprimées (Donc se raccourcissent) et celles du bas sont tendues (Donc se rallongent). La limite intermédiare est ce que l'on appelle la fibre neutre (Même longueur).

Vous comprenez maintenant que ces fibres sont soumises à un scisaillement longitudinal, càd que 2 plans de fibres // se scisaillent.

La/les broches sont mises perpendiculaires aux plans de scisaillements décrits ci-dessus. Ce qui veux dire que la broche a tendance a être coupée en rondelles fines comme avec un sciseau.

Comme la broche, en métal résiste mieux que le bois à ces efforts de scisaillements

par calcul, pour un diamètre donné, on détermine l'effort repris pour une distance calculée et variable.

En effet, on se sert du fameux diagramme des E. Tr. évoqué, qui lui est généralement edégressif en partant des appuis de la solive.



Donc avec les étais, on redresse la solive qui devient droite comme neuve (Les fibres ont toutes la même longueur). Puis on pose les broches (Perçage et enfoncement).

Puis lorsqu'on libère doucement les étais, les fibres vont à nouveau vouloir reprendre leur position de "travail", mais hélas elles sont bloquées par les broches métalliques.

Comme il y a quand même une flexion minimale, on s'arrange par calcul que celle-ci, sous les seules charges permanentes "G", elle ne dépasse pas le rapport

(L/400) xG /(G +QB).



NOTA : Les solives doivent être en bon état sur la totalité de sa section et vers les appuis. Si pourriture partielle aux appuis, il faut passer à une autre technique beaucoup plus chère.







 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Almighty
* 13/08/2008 - 00:32
Message #19


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 256
Inscrit: 28/04/2008
Membre No.: 91 511



C'est le principe??



Merci pour oute ces explictions..
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 13/08/2008 - 10:02
Message #20


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



Bonjour,

Oui c'est cela. Mais à faire après note de calcul.

 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 13/08/2008 - 10:17
Message #21


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



Re,

C'est une solution pour raidir les solives du plancher (Suppression effet peau de tambour), reprendre un peu de charges suplémentaires, mais a toutefois une limite liée à la section initiale de vos solives. Il peut s'avérer qu'il faut faire parfois du mixte càd doubler par collage une autre solive et le tout après prise de la colle mise en place des broches (Par exemple une solive d'enchevêtrure devenu insuffisante car hauteur faible).

C'est une solution possible dans les cas courants ou les hauteurs sont faibles par rapport à la portée, mais à valider par une note de calcul.

D'autres solutions existent pour agir dans le même but, mais sont trop techniques (Goujons Inox ou fibres de verre dans solives avec table de compression bois ou béton plus treillis soudé par exemple). Réservées pour sauvegarder des planchers de valeurs.





 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Almighty
* 13/08/2008 - 12:16
Message #22


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 256
Inscrit: 28/04/2008
Membre No.: 91 511



Re,

Oki, j'ai bien compris la manipulation et en avais déduit quelques failles que vous ennoncez. Ceci dit, c'est une technique bien pratique qui employée à juste mesure doit s'averer être efficace surtout en terme d'esthétique comparé à un ajout un madrier porteur...

Merci encore pour vos explications !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité tartempion 62
* 13/08/2008 - 13:10
Message #23





Invités






Bin vous allez vous en remettre ou quoi???????????? (faite appel à un ingénieur en génie civil )!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
jpa3
* 13/08/2008 - 13:45
Message #24


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 1 340
Inscrit: 23/02/2008
Membre No.: 89 657



Bonjour Tartenpion_62,



Pas de problème pour les calculs, déja fait sur chantiers. Et sous certaines conditions c'est très efficace.

(6 barres Inox Phi 8 et 10 m/m de 3 ml = 30 € TTC ? Assez pour plancher de 25 m2 env.



 
Cordialement.


--------------------
Cordialement.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 26/10/2014 - 03:04