IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


 
Reply to this topicStart new topic
> Plants de vigne : comment en faire ?
Thomy
* 09/09/2005 - 10:36
Message #1


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 75
Inscrit: 13/02/2004
Membre No.: 19 254



Bonjour à tou(te)s,



J'ai un plant de raisin - dont je ne connais pas la variété - qui grimpe (hauteur env. 2m) et donne de bonnes grappes, particulièrement cette année. Je souhaiterais en faire des plants pour pouvoir en planter ailleurs.



Si quelqu'un connait le sujet, je suis preneur de tous conseils !



PS : l'abus de raisin n'est pas dangereux pour la santé, à consommer avec plaisir ;-))



Thomy
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Sögoz
* 07/09/2005 - 11:50
Message #2


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 369
Inscrit: 16/08/2005
Membre No.: 44 675



Je ne suis pas certain que la vigne pousse bien sur ses propres racines. Il faudrait greffer. Si tu sais faire ça, aucun problème dès que tu as des porte-greffe.


--------------------
La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes.
Juvénal.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité indiana2
* 07/09/2005 - 13:08
Message #3





Invités






Bonjour romy



Tu peux le marcotter et ensuite tu auras de nouveaux pieds de vigne.



cordialement
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Thomy
* 07/09/2005 - 13:15
Message #4


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 75
Inscrit: 13/02/2004
Membre No.: 19 254



Merci Sogoz & Indiana2 pour vos réponses,



Euh oui, greffer ou marcotter.... Le p'tit problème c'est que je suis vraiment débutant de chez débutant dans ce domaine... Greffer je vois à peu près, mais marcotter, kesako ??





Bon apetit & bon après midi,

Thomy
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité indiana2
* 07/09/2005 - 13:23
Message #5





Invités






re bonjour,



En fin d'année tu prends une ou plusieurs sarments assez longs qui sont flexibles évidemment.



Tu ménages un trou à coté de ton pied de vigne et tu fais en sorte que le sarment sans le couper passe dans le terrain.Tu le fixes au moyen d'un V en bois sinon il ressortirait de terre par l'élasticité du serment. Tu peux mettre un tuteur sur la partie qui ressort de terre pour qu'il soit vertical.

Tu peux également enlever un peu d'écorce sur la partie enterrée et un an aprés tu couperas le sarment il y aura des racines . Je pense que tu m'as compris.



cordialement
Go to the top of the page
 
+Quote Post
PascaleP
* 07/09/2005 - 14:34
Message #6


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 6 382
Inscrit: 31/07/2005
Membre No.: 43 789



Je ne suis pas certain que la vigne pousse bien sur ses propres racines.



Si, ça pousse bien !

 
Pascale


--------------------
Attention, ce message peut éventuellement contenir de l'humour en proportions variables et imprévisibles. Si vous êtes allergique à l'humour, ne prenez pas de risque, ne lisez pas ce message.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Sögoz
* 07/09/2005 - 14:59
Message #7


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 369
Inscrit: 16/08/2005
Membre No.: 44 675



Là, on ne connaît pas la variété.

Mais bon, ça vaut le coup d'essayer !


--------------------
La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes.
Juvénal.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
yach
* 07/09/2005 - 15:01
Message #8


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 76
Inscrit: 07/08/2005
Membre No.: 44 166



Tout à fait. La vigne européenne pousse très bien sur ses propres racines sous réserve que ne vive pas le phylloxéra dans la zone de culture : autant dire pour la culture à titre d'agrément dans un endroit non viticole ce risque est en général écarté.



Le bouturage de la vigne est très simple dès lors qu'il est effectué au bon moment, i.e. moment au les parties végétales sont les plus aptes à émettre des racines : attendez cet hiver que votre cep perdre les feuilles et se mette bien au repos .... puis avant le départ de la végétation, disons février, prélevez quelques rameaux et consituez vos boutures en débitant ceux-ci par segments 2 yeux ... vous pouvez ensuite décider soit de conserver les boutures latentes en ambiance noire et fraiche jusqu'au printemps (attente en cave, mise en jauge), soit de les repiquer de suite dans un mélange léger tout en laissant dépasser l'oeil supérieur de chaque bouture (méthode plus expéditive et moins contraigante, mais occasionnant un peu plus de perte : je vous la recommande si vous pouvez constituer un bon lot boutures afin d'augmenter le taux de réussite).

Les boutures feront leurs racines au printemps, s'ensuivant un développement de la frondaison lent au début puis très rapide après.



Salutations.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Thomy
* 08/09/2005 - 12:49
Message #9


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 75
Inscrit: 13/02/2004
Membre No.: 19 254



Merci beaucoup à tous pour vos réponses, je vois que j'ai affaire à des passionés !



Au sujet de la réponse de Yach,

Etant vraiment débutant, je me pose une question -bête- au sujet de la réponse de Yach : s'agit'il simplement de reprendre des rameaux, LES COUPER DU PLANT, et les mettre en terre ? (Je me pose la question car c'est une méthode différente de celle que Sogoz avait décrit au départ, je ne met personne en doute, peut être les deux sont possibles).



C'est peut être pour celà que dans les précédentes réponses on parle de "pousser sur ses propres racines" ?



A+

Thomy
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Sögoz
* 08/09/2005 - 14:35
Message #10


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 369
Inscrit: 16/08/2005
Membre No.: 44 675



La méthode de Yach doit fonctionner aussi. Personnellement, je greffe toujours, d'où mon hésitation sur les boutures. De toute manière, toi et moi, je suppose que nous n'avons pas un vignoble classé en AOC, hein ! Ca vaut le coup d'essayer la bouture, c'est plus simple. Je tenterai peut-être cet hiver avec un Muscat d'Alexandrie génial que j'ai en treille. Plus tôt en saison car ici en février, le débourage a commencé !


--------------------
La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes.
Juvénal.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
yach
* 08/09/2005 - 22:58
Message #11


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 76
Inscrit: 07/08/2005
Membre No.: 44 166



Bonsoir,



@Sogoz, entre autres : Le bouturage de la vigne fonctionne assurément ... preuves étants les pépinières viticoles qui multiplient de la sorte les porte-greffes, avant greffage justement ;-)



@tous les débutants : le greffage est une méthode de propagation végétale qui a ses qualités mais qui n'est surtout pas à considérer comme parfaite et idéale. Son usage pratiqué sans raison évidente ou explicite peut en effet exhiber bien plus d'inconvénients que d'avantages de culture !!!! Je ne remet pas en question les propos de Sogoz qui le préconise sur la vigne à fortiori pour raison sanitaire, mais souhaite simplement recadrer cette notion pour les néophytes qui considèrent ce procédé comme fabuleux et fiable.



@Thomy : oui, il s'agit bien de couper des rameaux de votre plan au sécateur pour les replanter individuellement, en l'occurrence dans un mélange léger (terreau) : vous pouvez décider de faire cette plantation soit en pot, soit en pleine terre.





Pour information : la règlementation sur la plantation de vigne

------------------------------------------------------------------------------

Depuis l'abrogation du décret de 1953, la libre plantation de vigne n'est autorisée que pour les cépages de table (variétés de raisin à manger). La libre plantation de cépages de cuve (variétés reconnues comme transformables en vin) ou de cépages à usage mixte (table ou cuve, exemple : Chasselas) est strictement interdite et soumise à autorisation. A titre dégoratoire, il est cependant possible de planter 1 unique pied de cette catégorie à condition de le conduire en treille ou pergola !!!!!



Voilà, bon on imagine mal se faire gauler dans son jardin parce qu'on y a planté 2 pieds de Chasselas ou de Muscat, mais toujours est-il que ..... !!!!







Bonne soirée ;-)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Sögoz
* 09/09/2005 - 00:01
Message #12


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 369
Inscrit: 16/08/2005
Membre No.: 44 675



Eh bien, pour les porte-greffe, c'est des boutures sans aucun doute, mais on est sûr que ceux-là poussent bien sur leurs racines, au moins !

Bon, faut voir après expérience, comment poussent les variétés entre les greffées et les bouturées. S'il n'y a pas de différence pour le jardinier amateur qui se fout un peu des maladies de la vigne, inutile de se faire caguer avec des greffes ! ;-)



Pas mal, le coup du décret de 1953 ! J'ai une treille, mais il est bien possible que j'en ai plusieurs l'an prochain ! Et du Muscat d'Alexandrie, dont on fait aussi le Muscat de la région ... Chez moi, il n'aura pas le temps de vinifier, j'ai déjà récolté et crois-moi, il était sacrément bon ! :-)))

 


--------------------
La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes.
Juvénal.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
yach
* 09/09/2005 - 00:38
Message #13


Confirmé
***

Groupe: Membres
Messages: 76
Inscrit: 07/08/2005
Membre No.: 44 166



Bon, faut voir après expérience, comment poussent les variétés entre les greffées et les bouturées. S'il n'y a pas de différence pour le jardinier amateur qui se fout un peu des maladies de la vigne, inutile de se faire caguer avec des greffes

Avant l'apparition du phylloxéra en europe, toute les vignes de culture poussaient sur leur propres racines (pieds franc) ... sûr qu'il n'y a donc aucun problème de ce côté là.



Le problème du phylloxéra est que l'insecte piqueur-suceur provoque des lésions sur les racines de la vigne de culture sans que celle-ci n'ait aucune chance d'y résister. Un article excellent explique très bien cela sur Wikipédia : lien : fr.wikipedia.org/wiki/Phyllox%C3%A9 ... . Voilà donc pourquoi le risque est à éviter coûte que coûte dans les zones à forte production, sans que soit pour autant contrarié le jardinier qui fait pousser sa petite vigne en situation isolée ... quoique.



Pas mal, le coup du décret de 1953

Ben non c'est justement l'inverse !!! De 1953 à 1981 (date d'annulation du décret) il était autorisé de planter des cépages de cuve pour sa consommation et transformation personnelle. Depuis cela est officiellement interdit afin de contrôler la vinification "sauvage" et la production d'autres dérivés alcoolisés ... mais il serait bien dommage de se priver de certaines variétés qui produisent un ecxellent raisin à manger ! Sans compter que toutes ces variétés sont très largement commercialisées à ces fins en jardinerie.

J'ai fait part de l'information plus à titre de curiosité qu'à titre de mise en garde ... les douaniers ont je pense d'autres "chats à fouetter" que de traquer le jardinier suspect sensé pouvoir vinifier sa petite récolte de quelques kilos en irrémédiable piquette (on ne s'improvise pas non plus oenologue) !!!!



Bonne nuit :-D
Go to the top of the page
 
+Quote Post

Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 20/09/2014 - 05:52