IPB

Suivre @Cyberbricoleur

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )


2 Pages V   1 2 >  
Reply to this topicStart new topic
> réglage de pressostat télémécanique
Invité Le Pêre François
* 06/05/2003 - 11:12
Message #1





Invités






Bonjour!



je suis en train de désespérer: j'ai voulu alimenter ma maison avec l'eau du puit de forage. Malheureusement, j'ai déréglé à cette occasion les pressostats. De la marque télémécanique, il y en a deux monté en série. l'un crée le contact arrivé à une certaine pression et l'autre le coupe. Mon problème est que je n'arrive pas à les régler pour qu'ils se ré-enclenchent.



Par exemple, j'en ai réglé un pour une certaine pression: Arrivé à cette pression: clac, il s'enclenche. Je retire la pression: il ne réagit plus.



Chaque pressostat a deux vis: une marquée P avec un gros ressort et plus haut un plus petit ressort et un écrou.



Est-ce-que quelqu'un a la moindre idée de ce qu'il faut faire?



Merci d'avance



Pêre François
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité glandu
* 04/05/2003 - 11:01
Message #2





Invités






la vis P c'est votre réglage de coupure et la petite vis c'est votre réglage de différentiel de réenclenchement de la pompe mais tout réglage de pression oblige un nouveau réglage de différentiel

en desserant la petite vis vous diminuez le différentiel entre l'enclenchement et la coupure.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité pierrequiroule
* 04/05/2003 - 20:15
Message #3





Invités






Glandu je serais entièrement d'accord s'il n'y avait qu'un pressostat.



Comme il est dit qu'il y a deux pressostats, il peut y avoir plusieurs possibilités.



Soit, le différentiel d’un seul pressostat est trop faible et les deux agissent en cascade sur un relais avec un auto-maintien pour que l’enclenchement se fasse par l’un et la coupure par l’autre. Dans ce cas, les réglages de différentiel doivent être réglés au mini. Ensuite le réglage principal d’enclenchement et de coupure sur chacun.



Soit, le réglage se fait sur l’un des pressostats et l’autre est en sécurité haute, en série avec le premier.

Dans ce cas, le différentiel du pressostat de sécurité haut peut être réglé au mini, la coupure et l’enclenchement du second doivent être réglés comme vous le décrivez.



A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité glandu
* 04/05/2003 - 20:52
Message #4





Invités






pourqoi faire simple lorsque l'on peut faire compliqué votre première solution c'est une solution de Centraliens.mon ami Pierro.prète moi ta plume pour t'écrire ce mot:

je pense que la solution sécurité haute devrai ètre la bonne.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité pierrequiroule
* 04/05/2003 - 21:01
Message #5





Invités






C'est le système qui est utilisé pour les flotteurs et dans certains cas pour des températures entre deux seuils trop éloignés.



Il est vrai que pour un surpresseur c'est peut être un peu "osé" de faire ce montage, mais parfois il faut s'attendre à tout.



En revanche, pour celui qui n'a pas souvent vu de pressostat, quel que soit le montage, ce n'est pas évident.



A +
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité pierrequiroule
* 05/05/2003 - 00:08
Message #6





Invités






Pour Glandu



Dans un autre message, on parlait justement de surpresseur. Je prends donc un exemple,

Il s'agit d'un surpresseur équipé d'une réserve et d'une membrane à pression d'azote.



Pour que la pression du réseau soit stable et constante, la sortie du surpresseur sera équipée d'un régulateur de pression taré à 3 bars.



En revanche, pour limiter le volume de la réserve, je choisis la mise en service à 3.5 bars et la coupure à 9 bars. Comment fait-on avec un seul pressostat dont le différentiel est de 3 bars maxi ?



A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité glandu
* 05/05/2003 - 03:56
Message #7





Invités






vous avez déja vu un surpresseur avec un régulateur de pression en sortie il faudrai qu'il soit d'une très bonne qualité car il n'arrèterai pas de travailler de plus votre membranne sous pression d'azote sert seulement a ne pas avoir des mises en route intenpestives de la pompe ,le différentiel d'un surpresseur doit ètre le plus petit possible pour que dès que l'utisateur tire de l'eau qu'il n'y ai pas de différence de pression visible au point de puisage.et c'est pour cela que les surpesseurs nouvelle génération sont équipés de régulation de la vitesse par variation de fréquences qui sabilise le la pression et qui supprime le vase sous pression d'azote.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité pierrequiroule
* 05/05/2003 - 10:52
Message #8





Invités






Pour Glandu

Bonjour,



Tout dépend de quoi l’on parle surpresseur sanitaire ou de jardinet.



Il y a plusieurs méthodes pour que la pression de sortie soit stable. Comme pour le réseau d'eau de ville qui va par exemple dans la ville de L…….s de 4 à 12 bars on utilise le régulateur taré à trois bars sur le lieu de livraison.



La différence avec mon exemple est la position. Dans un cas pour le surpresseur individuel il est en sortie de surpresseur, dans l'autre il est au point de livraison.



Le second système utilise des pompes en cascades dont la première (jockey) peut être effectivement à variation de vitesse, mais ce système se trouve rarement dans les installations de particuliers.



Il y a aussi le système qui consiste à by-passer une partie de l'eau de la sortie vers l'aspiration afin de maintenir une pression constante comme dans un maintien de pression de chaufferie. etc., etc.



Quel que soit le système, la stabilité et le nombre de démarrages de la ou des pompes peuvent être assurés par un vase hydropneumatique.



Dans les IGH, la distribution est divisée en deux ; Une parties basse et une partie haute. Pour éviter de trop gros écarts, chaque étage est muni d’un régulateur.





Ci-dessous, un extrait de site de surpression.



DIFFÉRENTS PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT :

SURPRESSION ET MAINTIEN DE PRESSION :

Avec capacité hydropneumatique au refoulement permettant l’arrêt des groupes par manque d’eau ou faible débit. Entraîne des économies d’énergie et un accroissement de la longévité du matériel (système le plus utilisé).

SURPRESSION DIRECTE :

1 pompe en fonctionnement continu, les autres en cascade, régulation par détection de pression avec ou sans accumulateur hydropneumatique. Pompes de débits identiques ou de débits différents, la pompe prioritaire pouvant être plus petite (pompe jockey).

SURPRESSION A VITESSE VARIABLE :

1 pompe prioritaire à variation de fréquence en fonctionnement continu + pompes à vitesse fixe en cascade.





Sur le tableau joint, on voit que plus l’écart entre l’enclenchement et la coupure est important, plus la réserve utile est faible et de ce fait plus la capacité totale est faible.



A+
Miniature(s) jointe(s)
Image attachée
 
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité glandu
* 05/05/2003 - 11:31
Message #9





Invités






j'ai envie de vous agacer Pierro ,il y a longtemps que je bourlingue et je n'ai jamais vu de surpresseur avec une régulation via un déverseur(ou vanne pressostatique)on trouve un bypass de l'apareil équipé d'un clapet qui en cas de panne ou de pression importante en amont évite le démarrage des pompes.dans les étage se sont souvent des réducteurs de pression pour protéger l'électroménager.



PS: sur un maintient de pression de chaufferie des déverseurs ont comme fonction de compenser la dilatation du fluide en remplissant la bache et non de système de régulation de pression.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité beautifioul
* 05/05/2003 - 11:43
Message #10





Invités






Pas daccord avec Glandu ,le differentiel est fixe,c'est à dire que si ce dernier est de 0.5 Bar et que la consigne est de 4 Bars la pompe redémarra à 3.5 Bars,si la consigne est de 5 Bars le differentiel n'ayant pas été modifié la pression d'enclenchement sera de 4.5Bars.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité beautifioul
* 05/05/2003 - 11:48
Message #11





Invités






Négatif pour les flotteurs Pierro!

Il existe tout simplement deux types de flotteur,les lourds (comme nous) et les légers,pour utiliser deux flotteurs il en faut deux de types léger(avec un petit diffentiel)

A +.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité pierrequiroule
* 05/05/2003 - 12:45
Message #12





Invités






Et bien moi j’ai vu désolé. Je n'arrive pas à vous en retrouver sur le net.



Au sujet des déverseurs de maintien de pression ou groupe de remplissage :

Sur une petite install, on préfère arrêter la pompe et effectivement l'install qui chauffe se décharge par le déverseur dans la bâche de stockage.



Sur une install plus conséquente, quand on veut éviter les pompes à vitesse variable et que malgré tout on cherche une stabilité, il est possible de laisser tourner l'une des pompes (jockey) et régler le ou les déverseurs de façon à trouver un équilibre. C'est le système le plus stable que j'ai trouvé avec 5° d’écart sur les aquastats de chaudières et le volume d’eau important.



Sauf si les bras-cassés de l'exploitation ont tout déréglé,

Voir la ville nouvelle de C. dans le 94 11 chaufferies qui fonctionnent de cette façon.



A+
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité glandu
* 05/05/2003 - 12:54
Message #13





Invités






c'était possible lorsque les baches avaient un tapis de glycérine et à la première vidange du potage plus de glycérine et risque d'oxigénation,avec les nouveaux modules pas de déverseurs servant de régulation et aussi pour une économie d'énergie électrique.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité beautifioul
* 05/05/2003 - 12:54
Message #14





Invités






Vous parlez de surpresseur ou de maintient de pression?

Déjà vu le surpresseur avec une pompe permanente et un régulateur de pression comme bi-passe mais sur réseau de chauffage jamais!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité pierrequiroule
* 05/05/2003 - 13:00
Message #15





Invités






Vous sortez parfois ?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité beautifioul
* 05/05/2003 - 13:02
Message #16





Invités






Surpresseur ou maintien de pression?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité glandu
* 05/05/2003 - 13:02
Message #17





Invités






mon petit boftifioul avoir déja vu ou avoir pensé que c'était possible de le faire?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité beautifioul
* 05/05/2003 - 13:04
Message #18





Invités






Faire quoi?
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité pierrequiroule
* 05/05/2003 - 13:11
Message #19





Invités






Je vous laisse les clés, mes nouilles sont cuites.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité beautifioul
* 05/05/2003 - 13:19
Message #20





Invités






Pierro ,sur les grosses instals on à pas 5° d'écart car nous les bras cass on travail avec du modulant AGP variation de vitesse.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité pierrequiroule
* 05/05/2003 - 13:45
Message #21





Invités






J'avale de travers..



En parole oui il n'y a pas 5° avec des modulants. Vous voulez voir des enregistrements ?



Heureusement qu'il y a des vannes de régul derrière.



Et que l’on ne me parle pas d’économie d’énergie quand il s’agit d’une pompe de 2.2 kW dont les frais sont supportés par quelques dizaines de milliers d’habitant SVP.



Bon courage, restons calmes et buvons frais.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité beautifioul
* 05/05/2003 - 15:51
Message #22





Invités






On met des vannes quand on fait de l'eau chaude sinon on pourrait très bien fonctionner sans mais c'est un métier ça môsieur !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité beautifioul
* 05/05/2003 - 15:58
Message #23





Invités






oui mon gros lapin ,le surpresseur avec une pompe permanente et un régulateur de pression en boucle,un peu comme une pompe transfert fioul si tu as des souvenirs!
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité Le pêre François
* 05/05/2003 - 17:26
Message #24





Invités






Merci pour toutes ces explications. Les deux pressostats sont montés en série; celui qui en se déclenchant coupe le courant est placé en premier. Je n'ai pas repéré de relais. Du coté hydraulique, il y a un "ballon" communiquant avec la pompe.



Mon explication de l'installation est la suivante: le premier est la limite haute: sitôt que la pression fixé est dépassé; il coupe. le deuxieme se met en marche quand la pression passe en dessous d'un certain seuil.



Je réussi, à la main, à émuler se comportement, mais je n'arrive jamais à faire que le premier pressostat se ré-enclenche quand la pression repasse en dessous du minimum.



Amicalement,



Le pêre François
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Invité glandu
* 05/05/2003 - 18:24
Message #25





Invités






dévissez au maximum l'écrou du petit ressort du premier pressostat sans toucher a la vis P.pour voir si la pompe démarre lors du puisage
Go to the top of the page
 
+Quote Post

2 Pages V   1 2 >
Reply to this topicStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s):

 



RSS Version bas débit Nous sommes le : 28/11/2014 - 04:56